La Freebox Delta fait partie d’un nouveau plan d’Amazon visant à améliorer l’expérience des utilisateurs d’assistants vocaux

La Freebox Delta fait partie d’un nouveau plan d’Amazon visant à améliorer l’expérience des utilisateurs d’assistants vocaux

Amazon a annoncé hier le lancement de son initiative “Voice Interoperability Initiativ” visant à permettre l’utilisation d’autres assistants vocaux en complément du sien. Un programme dont Free fait partie avec la Freebox Delta puisqu’en complément d’Alexa, la box est équipée de l’assistant maison de l’opérateur : Ok Freebox.

Amazon a déclaré que pour lui, la volonté d’avoir “un assistant pour les gouverner tous” n’avait pas de sens, ou en tout cas, que ce n’était pas le projet du géant américain. C’est pour cela que l’initiative a été créée par Amazon, permettant aux équipements comprenant Alexa d’utiliser d’autres assistants vocaux pour des tâches particulières. Concrètement, cela se traduit donc par une conception différente du hardware, qui doit permettre l’utilisation de plusieurs mots d’activations différents. C’est le cas par exemple sur la Freebox Delta, qui répond aux commandes “Alexa” et “Ok Freebox”, selon le besoin de l’utilisateur.

Un programme donc dans lequel a été cité en exemple Free, mais aussi SFR avec sa Box 8 et Orange avec Djingo, chacun proposant en plus d’Alexa sur leur matériel leur propre assistant vocal. En tout, plus de trente entreprises dont des géants comme Spotify ont rejoint l’initative. Cependant, deux absents sont remarqués : Apple et Google, qui disposent eux aussi de leurs propres assistants. Quatre priorités ont été mises en avant par Amazon concernant cette initiative :

  • Développer des assistants vocaux capables de fonctionner de manière transparente avec les autres, tout en protégeant la confidentialité et la sécurité des clients
  • Construire des appareils favorisant le choix et la flexibilité grâce à la prise en charge de plusieurs wake words (commande vocale d’activation) simultanés
  • Proposer des technologies et solutions facilitant l’intégration de plusieurs services vocaux sur un même produit
  • Renforcer l’apprentissage machine et la recherche sur l’intelligence artificielle pour améliorer l’étendue, la qualité et l’interopérabilité des services vocaux