L’UFC-Que Choisir épingle Free Mobile, nouvelle polémique sur les numéros spéciaux surfacturés depuis l’UE

L’UFC-Que Choisir épingle Free Mobile, nouvelle polémique sur les numéros spéciaux surfacturés depuis l’UE

L’association de consommateurs révèle que Free Mobile facture au prix fort en hors-forfait ses abonnés pour des appels émis depuis l’UE vers des numéros spéciaux étrangers.

Free Mobile et les appels spéciaux, une longue histoire. Depuis l’abolition des frais d’itinérance dans l’UE en 2017, les appels émis dans un pays membre sont facturés sans surcoût comme s’ils étaient passés depuis la France, y compris les numéros spéciaux.

Mais Free Mobile ne l’entend pas de cette oreille selon UFC-Que Choisir. Il y a plus de quatre ans, l’association notait que l’opérateur était le seul à facturer en hors forfait les communications vers les numéros en 08 passées depuis les autres pays de l’Union européenne.

Si Free Mobile assurait en avoir le droit , l’opérateur a finalement cessé à la suite de l’intervention de l’Arcep de surfacturer les appels vers les numéros spéciaux français. L’association de consommateurs monte aujourd’hui une nouvelle fois au créneau en révélant que le trublion n’en fait toujours pas de même s’agissant des numéros spéciaux étrangers a contrario des autres opérateurs français.

Pour le prouver, UFC-Que Choisir relate le témoignage d’une étudiante partie à la fin de l’été dernier au Portugal pour suivre ses études. Alors que le nombre de cas de Covid explosait dans l’université en décembre, l’étudiante a été invitée à se faire tester en prenant rendez-vous par téléphone avec le centre de contact du Service national de santé (SNS24) par le biais d’un numéro spécial, comme l’exige le gouvernement.

« Après 25 minutes de conversation, le rendez-vous a été pris pour effectuer un test gratuit. Sauf qu’en consultant son espace client, Marie découvre que son opérateur Free Mobile lui a facturé 68,89 € de hors forfait au titre de ses appels au SNS24. Ce numéro a beau être officiellement gratuit, l’opérateur le considère comme un numéro spécial et, à ce titre, estime pouvoir le facturer comme bon lui semble, en l’occurrence 2,19 € la minute», rapporte l’association.

Malgré une réclamation déposée, le service client de Free Mobile a confirmé la facturation. L’opérateur semble une fois de plus estimer que ce type d’appel n’entre pas dans le cadre de l’accord sur le roaming. Sa brochure tarifaire actualisée le 10 janvier 2022 en atteste, les numéros spéciaux sont encore aujourd’hui facturés 2,19€ depuis l’étranger.