Facebook lève le voile sur son nouveau super-ordinateur destiné au métavers

Facebook lève le voile sur son nouveau super-ordinateur destiné au métavers

Meta a présenté son prochain super-ordinateur pour le métavers lundi 24 janvier. D’après le groupe, il sera le plus rapide du monde.

Meta, anciennement Facebook, a dévoilé officiellement son nouveau super-ordinateur lundi 24 janvier. Cela fait deux ans maintenant que l’entreprise travaille sur ce dernier. Il dispose de 1000 milliards de paramètres différents et d’un exabyte de données soit 36 000 ans de vidéo HD. Meta annonce fièrement que ce nouveau super-ordinateur serait le plus rapide du monde.

Affichant une vitesse de calcul de 5 exaflops par seconde, il sera plus performant que le super-ordinateur japonais Fugaku, 1er super-ordinateur du classement mondial de référence top500.

L’AI Research SuperCluster (RSC) est donc le nom du nouveau super-ordinateur de Meta. L’entreprise s’est donnée cinq ans afin de concevoir ce « nouvel Internet » dans le but de dépasser la frontière entre réel et virtuel. C’est dans ce but que le RSC a été conçu, afin de développer et d’entraîner de nouveaux modèles d’IA sur une machine capable de les supporter.

Avant ce nouveau super-ordinateur, l’ancien qu’utilisait Facebook datait de 2017. Lors de la pandémie début 2020, le groupe s’est concentré sur la construction d’un super-ordinateur plus performant. La phase 1 est désormais prête depuis l’installation des premières baies de stockage.

D’après Meta, le super-ordinateur RSC verra sa capacité quasiment tripler d’ici le mois de juillet. Il embarquera 16 000 processeurs graphiques estampillés Nvidia, contre 6 000 aujourd’hui. Grâce à sa fiche technique, RSC sera capable de finir d’entraîner un modèle d’IA en trois semaines contre neuf anciennement. Facebook déclare : « Aucun projet de cette complexité n’a jamais été mené dans le monde du calcul de haute performance ».

RSC permettra également à Meta de gérer pas moins de 1000 milliards de paramètres dans les différents modèles d’IA : texte, vidéos, images etc. Les avancées en matière d’IA requièrent des machines de plus en plus performantes tout comme pour le métavers.

Avec RSC, Meta compte se positionner en tant que champion scientifique. L’IA se charge notamment d’utiliser la reconnaissance d’images ou encore textuelle, afin de supprimer de la plateforme les contenus terroristes, pornographiques ou violents.

Le groupe de Mark Zuckerberg n’a pas dévoilé la somme déboursée pour ce nouveau super-ordinateur cependant, on sait qu’en 2020, la firme a investi plus de 18 milliards de dollars dans le secteur de la R&D.