TF1 entend trouver un accord avec Free cette année pour proposer de la publicité ciblée sur les Freebox

TF1 entend trouver un accord avec Free cette année pour proposer de la publicité ciblée sur les Freebox

Après un an d’expérimentation, la publicité segmentée touche de nombreux foyers français. TF1, leader du domaine, entend signer avec Free avant la fin de l’année.

Les publicités personnalisées se font une place sur nos téléviseurs et bientôt chez Free. TF1, en tant qu’acteur principal du marché, a dressé le bilan du déploiement de cette réclame d’un nouveau genre, après un an d’expérimentation. Au total, 5,5 millions de foyers français peuvent recevoir des campagnes de publicité ciblées à la télévision, un chiffre en hausse de 14% au 4e trimestre d’après l’AF2M, association d’opérateurs dont Free fait désormais partie, qui est à l’origine de ce décompte.

TF1 a d’ores et déjà lancé des campagnes sur les Livebox en premier, puis sur les Bbox de Bouygues Telecom et a intégré mardi les box de SFR dans ses offres, en vue de proposer de la télévision segmentée sur les trois opérateurs combinés. Un seul opérateur manque donc à l’appel, mais TF1 s’est dit “confiant” sur le fait de signer avec Free d’ici à la fin de l’année. Le secteur entend atteindre 7.5 millions de foyers adressables fin 2022 puis 9 millions à la fin de l’année suivante.

Pour rappel, la publicité ciblée permet en effet à des annonceurs d’utiliser des données récoltées par les opérateurs (avec le consentement des abonnés) pour proposer des spots adaptées tant à la démographique, l’emplacement géographique ou encore le type d’habitant ou les habitudes de visionnage de l’utilisateur. Les partenariats avec les opérateurs sont ainsi essentiels pour le déploiement de ces campagnes, mais également pour que ces derniers puissent assurer leur bon fonctionnement technique.

Parmi les 159 campagnes diffusées en 2021 sur les chaînes de TF1, le groupe audiovisuel français a donné quelques exemples d’utilités pour la télévision segmentée : un annonceur automobile ciblant les zones autour des grandes villes pour promouvoir une voiture électrique, ou un magasin de bricolage se concentrant sur des foyers aux centres d’intérêts spécifiques dans sa zone… L’intérêt peut en effet être plus grand pour des annonceurs locaux, qui peuvent ainsi diffuser leurs annonces sur les chaînes nationales.

Source : AFP