Apple arrête l’écoute humaine de Siri et licencie de nombreux employés

Apple arrête l’écoute humaine de Siri et licencie de nombreux employés

Apple a licencié de nombreux employés suite à l’arrêt de l’écoute des échanges vocaux effectués avec Siri. La firme s’est excusée et cherche à corriger le tir.

Suite au scandale concernant l’écoute de Siri, Apple s’est excusé officiellement auprès des utilisateurs de ses produits. Pour rappel, la marque à la Pomme avait lancé un programme qui consistait à faire écouter les échanges entre les utilisateurs et Siri par des employés afin d’améliorer l’assistant vocal. Le problème est que cela était fait à l’insu des utilisateurs, sans leur laisser le choix. Ainsi, la firme a stoppé ce programme au début du mois août.

Mercredi 28 août, la firme de Cupertino a publié un communiqué de presse dans laquelle elle présente ses excuses, en plus de décrire de nouvelles règles que l’entreprise respectera à l’avenir : « Premièrement, nous ne conserverons plus les enregistrements audio des interactions de Siri, par défaut. Nous continuerons d’utiliser les transcriptions générées par ordinateur pour aider Siri à s’améliorer ;
Deuxièmement, les utilisateurs pourront s’inscrire au programme pour aider Siri à s’améliorer à l’aide des échantillons audio s’ils le souhaitent. Nous espérons que nombreux seront les utilisateurs qui choisiront d’aider Siri à s’améliorer, sachant qu’Apple respecte leurs données et garantit la rigueur de ses contrôles de confidentialité. Ceux qui choisissent de participer pourront se retirer à tout moment ;
Troisièmement, lorsque les clients optent pour cette option, seuls les employés d’Apple seront autorisés à écouter des échantillons audio des interactions de Siri. Notre équipe s’efforcera de supprimer tout enregistrement considéré comme un déclencheur involontaire de Siri.
»

En parallèle, le site américain The Guardian rapporte aujourd’hui que l’entreprise dirigée par Tim Cook a renvoyé plusieurs centaines d’employés aux quatre coins de l’Europe. Certains étaient des salariés de la marque, mais d’autres sous-traitants d’Apple ont également été remerciés.

Parmi les GAFAM, Google ainsi qu’Amazon ont également eu le même type de problème pour l’écoute de leurs assistants vocaux respectifs, à l’insu de leurs utilisateurs.