Pour Orange, l’arrêt de diffusion de BFM TV sur les Livebox est “envisageable”

Pour Orange, l’arrêt de diffusion de BFM TV sur les Livebox est “envisageable”

Le PDG d’Orange, Stephane Richard s’est exprimé sur la diffusion des chaînes Altice sur les box de l’opérateur historique et pour lui, la coupure de leur signal est envisageable si aucun accord n’est trouvé.

C’est sur l’antenne de France 2 que le PDG de l’opérateur a expliqué sa position ce matin au sujet des négociations en cours entre les chaînes BFM TV, RMC Découverte, RMC Story et Orange. "Nous ne souhaitons pas en arriver au même point (que Free, NDLR) mais il est envisageable de couper également le signal s’il n’y a pas d’accord.", l’opérateur historique est donc dans le même état d’esprit de Free comme au début du conflit en avril dernier.

En effet, après l’arrêt de diffusion des chaînes sur les Freebox, on pouvait se demander comment Orange, dont la fin de l’accord avec Altice approche, réagirait face à la volonté d’Altice d’être rémunéré pour la diffusion des chaînes. La réponse est plutôt claire pour Stephane Richard : "Nous avons une position alignée sur celle de Free, nous considérons qu’il y a un équilibre entre les éditeurs de chaînes et les opérateurs que nous sommes : en transportant gratuitement les chaînes nous leur assurions une audience, sans demander de rémunération en retour’ et il rappelle par ailleurs que l’accord signé avec TF1 et M6 ne concerne que les services associés et non la diffusion des chaînes. 

La question n’est pas celle du montant du chèque, nous payerons s’il y a un service supplémentaire apporté au consommateur, pas dans le cas contraire”, une prise de position qui n’a donc rien à voir avec le coût, mais avec le principe de l’accord. D’autant que d’après le PDG d’Orange, des services associés "pour l’heure, il n’y en a pas" pour les chaînes d’Altice. Cependant, l’opérateur historique est dans une situation moins urgente, puisque la fin de l’accord entre Altice et Orange, prévue initialement en septembre, a été repoussée. Comme l’avait prévu Alain Weill, les discussions s’annoncent donc serrées entre Altice et Orange, chacun restant sur ses positions et d’autant plus depuis que les premières conséquences de la coupure du signal sur les Freebox a déjà entraîné une chute d’audience pour les chaînes du groupe. 

Source : 24Matins