Free Mobile : un maire se félicite de l’arrivée de la 4G et du “changement de mentalité”

Free Mobile : un maire se félicite de l’arrivée de la 4G et du “changement de mentalité”

La 4G et bientôt la fibre optique. Une maire se félicite de voir sa commune quitter peu à peu son statut de zone blanche. La tâche n’est pas forcément simple, mais nécessaire.

En attendant la fibre optique qu’il espère voir débarquer au deuxième trimestre 2022, Didier Toubin se félicite d’une autre arrivée sur la commune de Comblanchien, à savoir celle de la 4G. “Les travaux sont désormais terminés et l’antenne est en cours de commercialisation”, annonce en effet le maire de ce village de quelques centaines d’habitants dans le département de la Côte-d’Or, en région Bourgogne-Franche-Comté, où Free a installé une antenne au 15 chemin des Carrières. Celle-ci offre, selon l’édile, “environ 6 kilomètres de portée” et couvre ainsi l’ensemble du village.

D’utilité publique, mais pas sans mal

“C’est d’utilité publique. Ce territoire est en zone blanche. L’objectif de cet équipement est de mieux desservir le bassin, car il y a trois grosses entreprises qui travaillent ici, représentant environ 200 emplois”, affirme Didier Toubin. “Ça n’a pas été sans mal”, explique toutefois l’édile. “On a travaillé pendant deux ans en amont avec les habitants, les Climats de Bourgogne, les associations et institutions pour trouver le meilleur endroit possible pour poser cette antenne et qu’elle s’intègre au mieux dans le paysage. Un partenariat avec la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) a également été mis en place pour installer cet équipement. On avait envoyé un courrier aux habitants avant la réalisation de ce projet. La plupart l’ont approuvé”, raconte-t-il.

Évolution des mentalités

Didier Toubin note une évolution, “un changement de mentalité et d’état d’esprit” vis-à-vis de la connectivité, notamment depuis l’année 2020 et la crise sanitaire. “L’année 2020 a soulevé de nombreux enjeux concernant le numérique, et il est vrai que les gens ont besoin d’une connexion Internet pour le télétravail, par exemple. Avant, les habitants se renseignaient s’il y avait une cantine dans le village, désormais, on me demande si la commune dispose de la fibre”.

Source : Le Bien Public