Un invité de dernière minute en pole position pour prendre la tête d’Orange

Un invité de dernière minute en pole position pour prendre la tête d’Orange

Parmi les candidats potentiels pour remplacer Stéphane Richard en tant que Directeur Général de l’opérateur historique, un outsider s’est fait remarquer par l’exécutif.

La saga de télécom du mois de janvier, c’est bien sûr l’organisation succession du PDG d’Orange. Suite à sa condamnation dans l’affaire Bernard Tapie, le patron doit se retirer à la fin du mois et si le conseil d’administration à réduit à trois la liste de candidats pour prendre le poste de Directeur Général, l’un d’entre eux s’est démarqué auprès de l’Etat selon plusieurs sources de BFMTV.

Il s’agit en effet de Frank Boulben, actuel responsable de l’optimisation des ventes grand public chez l’opérateur américain Verizon, ayant déjà fait ses armes chez Orange et Vivendi. Si Bruno Le Maire, actuel ministre de l’Économie veut privilégier une femme pour le poste si les compétences sont égales d’après son entourage, “Frank Boulben correspond à notre volonté de choisir un profil nouveau et plus orienté sur le business” expliquent d’autres sources à Bercy. Si ses propositions ont fait “fortes impression“, le ministère de l’Economie émet quelques réserves quant à sa volonté de bousculer Orange : “C’est bien de vouloir changer les choses mais il y a aussi un contexte social à prendre en compte

Un autre membre du gouvernement proche d’Emmanuel Macron affirme que Frank Boulben a également ses faveurs, sans pour autant s’opposer à Christel Heydemann, membre actuelle du conseil d’administration de l’opérateur. Le secrétaire général de l’Elysée doit rencontrer les candidats prochainement, ou du moins avant le conseil d’administration de l’opérateur prévu le 24 janvier. Une fois le directeur général nommé, il restera cependant à trouver un nouveau président du conseil d’administration.