Pour le président de BFMTV, la proposition de Xavier Niel de faire de la chaîne une option payante sur les Freebox est “une provocation”

Pour le président de BFMTV, la proposition de Xavier Niel de faire de la chaîne une option payante sur les Freebox est “une provocation”

Alain Weill, président d’Altice France et du groupe Nextradio TV et fondateur de BFMTV, s’est à nouveau exprimé sur l’antenne de cette dernière pour réagir à la tribune de Xavier Niel publiée hier dans les Echos. 

Dans cette tribune, le fondateur de Free avait déclaré que pour sortir de ce blocage, Free a demandé à Altice de lui adresser un contrat lui permettant de proposer BFM TV dans le cadre d’une option payante, la chaîne souhaitant selon lui être payante ailleurs que sur la TNT. "Nos abonnés pourront souscrire l’option s’ils le souhaitent pour recevoir BFM TV en IPTV, moyennant un abonnement correspondant au prix souhaité par l’éditeur de la chaîne" a précisé le fondateur de Free.. En effet, pour l’opérateur de Xavier Niel le désir de BFMTV (ainsi que RMC Découverte et RMC Story) d’être rémunéré pour sa diffusion est la preuve d’une volonté de devenir une chaîne payante. Cependant, Alain Weill ne semble pas prendre au sérieux cette suggestion. 

"Je connais bien Xavier Niel, mais c’est plutôt une provocation. Ce que je souhaite c’est signer un contrat du même type que celui qu’il a signé avec TF1 ou avec M6" affirme ainsi le PDG d’Altice France. S’il explique comprendre la difficulté pour un opérateur de passer d’un service gratuit à un service payant, pour lui, il est également "dans l’intérêt des opérateurs d’améliorer la qualité des programmes qu’ils proposent". Pour Alain Weill, le modèle de la télévision est en train d’évoluer et les chaînes doivent trouver d’autres moyens de financement que la publicité et la réponse se trouve chez les opérateurs. Des affirmations qui pourront être vérifiées lors des négociations avec Orange pour la reprise des chaînes d’Altice, avec qui la discussion s’annonce serrée

Source : BFMTV