Bras de fer entre Free et BFM TV : un “accord équilibré” a été trouvé en juillet dernier mais a capoté révèle Xavier Niel

Bras de fer entre Free et BFM TV : un “accord équilibré” a été trouvé en juillet dernier mais a capoté révèle Xavier Niel

Free et Altice ont été à deux doigts de signer un accord prévoyant une rémunération des services associés des chaînes du groupe de Patrick Drahi, en fonction de leur valeur.

Faute d’accord, Free a stoppé hier soir peu avant minuit la diffusion sur ses Freebox des chaînes gratuites d’Altice, à savoir BFM TV, RMC Story et Découverte. Dans une tribune publiée par Les Echos, Xavier Niel a notamment fait état des raisons de leur retrait mais également des solutions à disposition de Free. A ses dires, BFM TV souhaite désormais être une chaîne payante ailleurs que sur la TNT.

De ce fait, Free prévoit ainsi de proposer à l’avenir de nouveau la chaîne d’info à ses abonnés Freebox via une option payante. Autre révélation et pas des moindres, Altice et Free sont parvenus dimanche 28 juillet dernier à un accord, "accepté par les parties" mais celui-ci a capoté lors de sa finalisation.

 "Avant qu’il ne rende sa décision, le CSA a invité les parties à se rapprocher avec un préalable accepté par BFM TV : qu’aucune rémunération ne soit prévue au titre de la reprise de la chaîne", explique Xavier Niel.,Sur cette base, Free et Altice ont ainsi trouvé un terrain d’entente : "Free rémunérait un montant significatif à BFM TV, au titre de la reprise de ses services associés, avec la condition que ceux-ci soient significativement utilisés par le consommateur sur la durée du contrat et dans le même temps, BFM TV s’engageait à considérablement renforcer l’attractivité de ces services aujourd’hui inutilisés." Mais finalement, le projet de contrat reçu le lendemain de la part de BFM TV, bien que conforme en matière de rémunération, "ne l’était absolument pas quant à la structure juridique pourtant agréée la veille. Impossible de signer", regrette Xavier Niel. Le CSA a par la suite débouté Altice de toutes ses demandes, ne contraignant pas Free à reprendre les chaînes du groupe de Patrick Drahi.