Privée de connexion depuis un mois, son revenu part en fumée

Privée de connexion depuis un mois, son revenu part en fumée

Double peine et situation très inconfortable pour une sage-femme. Elle se retrouve privée de connexion à Internet, suite à un câble endommagé, mais également privée de ses revenus.

Nombreux sont les utilisateurs à rapporter chaque jour des pannes de connexion à Internet, pour diverses raisons, allant de la panne matérielle au sabotage, en passant par les dégâts dus à la météo et les bourdes de certains techniciens. Dans le cas de Josette Rapon, sage-femme habitant à Poissy, dans le département des Yvelines, c’est un câble endommagé au niveau d’un chantier à 400 mètres de chez elle qui entraîne sa perte de connexion depuis un mois. “J’ai ma fille qui est étudiante à la fac de droit à Paris et qui parfois doit passer des examens en distanciel. Sans Internet c’est impossible”, raconte l’abonné. Plusieurs de ses voisins sont concernés.

Mais le problème se révèle assez problématique pour cette abonnée puisque la perte de connexion la prive de ses revenus. Elle ne peut en effet plus utiliser le terminal de lecture de cartes vitales qu’elle connecte habituellement à sa box Internet pour envoyer les données de ses prestations à la Caisse primaire d’assurance maladie. Or, “80 % de mes patientes sont prises en charge à 100 % par la CPAM, que ce soit pour le suivi de grossesse ou après l’accouchement”, explique Josette Rapon. L’essentiel de sa rémunération provient ainsi de l’Assurance maladie. “Je suis toute seule avec mes enfants et je me suis retrouvée avec seulement 300 euros sur mon compte”, déplore-t-elle face à la situation qui traine.

Un problème qui traine, mais pourquoi ?

“Comme mes voisins, j’ai appelé mon fournisseur qui m’a dit que c’était à Orange de procéder à la réparation du câble. Pendant trois semaines, je n’avais plus Internet et je n’ai pas pu utiliser mon boîtier de télétransmission. Curieusement, cela a refonctionné un jour, le 15 décembre dernier, et ensuite plus rien. Je suis obligée de relancer mon opérateur sans cesse pour savoir où cela en est et je n’ai aucune information fiable”, raconte Josette Rapon. “La personne au téléphone m’a dit qu’il y avait un litige financier pour savoir à qui incombait la responsabilité de la réparation du câble et son coût”, explique de son côté la voisine, abonnée auprès d’un autre fournisseur.

“Le premier incident a nécessité d’importants travaux de génie civil. Une réparation a été faite, mais un vol de câble, une fois réparé, s’est produit sur le parcours de cette réparation. Suite au vol, il y a 720 mètres de 224P à poser, mais le sous-traitant rencontre un problème de génie civil. Une intervention en provisoire a été réalisée lundi 27 décembre. La réparation complète aura lieu dans le courant de la semaine et la semaine prochaine”, explique Orange Île-de-France.

Source : Actu.fr