La présidente de France Télévisions en lice pour succéder à Stéphane Richard à la tête d’Orange

La présidente de France Télévisions en lice pour succéder à Stéphane Richard à la tête d’Orange

L’Etat souhaiterait imposer une femme à la présidence du groupe Orange. Delphine Ernotte est candidate.

Depuis l’annonce de la démission de Stéphane Richard fin novembre alors condamné dans l’Affaire Tapie, plusieurs noms circulent quant à sa succession chez Orange, comme Nicolas Dufourcq, actuellement directeur de la banque publique d’investissement Bpifrance, Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour mais aussi le directeur général délégué d’Orange Ramon Fernandez et Fabienne Dulac, la patronne de l’opérateur historique en France ou encore le directeur de l’innovation du groupe Michaël Trabbia et Jean-François Fallacher, le dirigeant d’Orange Espagne.

Mais une autre candidate semble être en bonne position pour remplacer le PDG actuel, selon La Lettre de L’Expansion. Il s’agit de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions et ex-directrice d’Orange France. Le directeur de l’Agence des participations de l’État, Martin Vial, aurait donné son feu vert au chasseur de têtes Spencer Stuart, afin d’identifier la manière dont pourrait revenir Delphine Ernotte au sein du groupe français dont l’Etat possède 23%. Critiquée chez France Télévisions, elle pourrait coller parfaitement aux souhaits de l’Etat, à savoir “imposer une solution «un homme – une femme » après le départ de Stéphane Richard, le 31 janvier prochain”, indiquent nos confrères. Pour sa part, Bercy serait favorable à ce transfert.

Reste qu’il faudra choisir un tandem puisque le groupe a choisi de dissocier les fonctions de président et de directeur général. Si l’Etat privilégie le choix d’une femme, Delphine Ernotte ne semble à première vue pas avoir le profil adapté pour prendre en charge les fonctions opérationnelles, n’étant plus au fait du marché des télécoms aujourd’hui.