Free Ligue 1 se dote d’une nouvelle fonction pour corriger les problèmes vidéo

Free Ligue 1 se dote d’une nouvelle fonction pour corriger les problèmes vidéo

Free Ligue 1 évolue sur les smartphones et tablettes Android. Une nouvelle version apporte en effet des améliorations autour de l’expérience vidéo.

S’il est accessible depuis le téléviseur, le service Free Ligue 1 est aussi proposé au travers d’applications mobiles. Diffusée par l’intermédiaire du Play Store de Google, la déclinaison Android vient justement d’évoluer dans une mouture estampillée 2.3.3.

Les développeurs annoncent l’“ajout d’un paramètre “Widevine” pour ajuster la lecture des vidéos”. Celui-ci est désactivé par défaut. Pour l’activer, il faut cliquer sur l’image de profil en haut à gauche, aller dans “Réglages audio” et indiquer vouloir “Forcer l’utilisation de Widevine”. Selon les développeurs, celui-ci peut corriger des problèmes de lecture vidéo.

Monétisation et disponibilité étendue

Annoncé en juillet 2020, Free Ligue 1 est proposé gratuitement aux abonnés Freebox et Free Mobile (exceptés ceux au forfait 2 euros). Pour les autres, il coûte 3,99 euros par mois, sans engagement (après une période de rodage et de gratuité pour tous).

Disponible sur Freebox (application ou canal 63 de Freebox TV), Android et iOS, Free Ligue 1 propose les extraits des matchs de la Ligue 1 en quasi direct, mais également des contenus originaux (résumés, émissions, débriefs, interviews et web-documentaires).

La saison dernière, le service 100 % foot de Free a revendiqué 700 000 téléchargements pour son application, avec plus de 500 000 utilisateurs lors de certaines grosses affiches. L’opérateur tente de faire connaître et télécharger son application sur mobile grâce à des QR Codes sur le mobilier urbain.

Animé par la volonté de devenir le compagnon idéal d’un supporter de club ou fan de ballon rond, Free Ligue 1 veut pousser l’expérience encore plus loin, à l’image d’une diffusion en linéaire en travaillant actuellement “sur un flux multiplex qui permettra de suivre simultanément plusieurs matchs sur un feed unique, le dimanche à 15h par exemple”.