Meilleure fiabilité pour la mesure des débits fixes : plusieurs applications ont signé le code de bonne conduite de l’Arcep

Meilleure fiabilité pour la mesure des débits fixes : plusieurs applications ont signé le code de bonne conduite de l’Arcep

L’Arcep, le gendarme des télécoms en France, veut une meilleure information des utilisateurs concernant les débits permis par leur connexion Internet à la maison. Il est question d’une API intégrée dans les box Internet des opérateurs, mais également d’un code de bonne conduite du côté des applications de mesure de débits.

L’Arcep estime que les utilisateurs ne sont pas bien informés concernant les débits de leur connexion Internet fixe, au-delà des promesses brandies par les opérateurs. Le gendarme des télécoms en France entend ainsi faire le nécessaire pour arriver à des mesures plus fiables.

Le premier volet, que nous avons déjà détaillé dans nos colonnes, tourne autour d’une API intégrée dans les box Internet des opérateurs. Décrit comme « la carte d’identité de l’accès », l’outil devra simplifier la reconnaissance de la technologie utilisée (cuivre, câble, fibre optique, etc.) et la mesure des débits envisageables (en réception comme en émission). À noter d’ailleurs que le texte inclut les futures box 5G, mais pas les box 4G (au moins pour l’instant) du fait d’une part de marché négligeable. Le gendarme des télécoms se veut enfin rassurant sur la question de la vie privée. Il ne s’agit pas d’un mouchard pour espionner la connexion de l’utilisateur.

Le second volet concerne un code de bonne conduite signé par les outils de mesure de débits qui assurera notamment la transparence concernant le protocole de tests et certaines conditions pour les tests (plus de 7 secondes et au moins 100 Mo de données). Dans l’édition 2019 de son rapport sur l’état d’Internet en France, l’Arcep indique que plusieurs applications ont déjà signé ce code de bonne conduite : 4GMark, DébitTest60, IPV6-test, nPerf, Speedtest UFC-Que Choisir.

Source : 01net