Débits fixes : l’Arcep veut une API pour les box de Bouygues, Free, Orange et SFR afin d’améliorer les mesures

Débits fixes : l’Arcep veut une API pour les box de Bouygues, Free, Orange et SFR afin d’améliorer les mesures

L’ARCEP lance une consultation publique. Le régulateur des télécoms a en effet pour projet une API dans les box de Bouygues, Free, Orange et SFR qui permettrait d’améliorer les mesures des débits Internet fixes.

Mesurer correctement la qualité de connexion sur une ligne fixe peut parfois s’avérer complexe. « Quasi-impossible techniquement » pour l’ARCEP, qui planche ainsi depuis janvier 2018 sur une API à intégrer dans les box Internet des opérateurs. L’objectif ? Rendre les analyses plus simples pour les outils de mesure (les outils de speedtest qui respecteront un code de bonne conduite) et les résultats ainsi plus transparents pour les consommateurs.

Aujourd’hui, l’ARCEP lance une consultation publique, après un chantier ayant réuni « une vingtaine d’acteurs dont des outils de mesure en crowdsourcing, des opérateurs et des acteurs académiques ». Décrit comme « la carte d’identité de l’accès », l’outil devra simplifier la reconnaissance de la technologie utilisée (cuivre, câble, fibre optique, etc.) et la mesure des débits envisageables (en réception comme en émission). Le gendarme des télécoms se veut rassurant concernant le volet vie privée, affirmant qu’aucune information ne filtrera sur les abonnés. Ni le nom, ni l’identifiant.

Ouverte jusqu’au 27 mai 2019, la consultation vise à recueillir toute suggestion, en particulier sur les quatre aspects suivants :

– Le périmètre des opérateurs et des box concernés par la mise en place de l’API
– Les paramètres remontés par l’API
– Les modalités d’implémentation et de restriction d’accès à l’API
– Le calendrier de mise en œuvre