Un nouvel accord pour la sécurité du déploiement de la 5G en France a été trouvé

Un nouvel accord pour la sécurité du déploiement de la 5G en France a été trouvé

La sécurisation du déploiement de la 5G fait un pas en avant. Un accord entre les députés et les sénateurs membres d’une commission a été trouvé et le projet de loi sera soumis à un vote courant juillet. 

Sécuriser le déploiement d’une nouvelle génération de réseau mobile, à fortiori un réseau comme la 5G est un challenge. Notamment vis-à-vis des risques d’atteinte à la cybersécurité qui sont au centre du débat, encore plus avec l’affaire Huawei en ce moment aux Etats-Unis. Pour cela, chaque activité concernant l’utilisation de certains équipements radioélectriques requerra une autorisation préalable du Premier ministre, qui acceptera ou non la proposition dans les deux mois. 

Le Premier ministre déterminera s’il "existe un risque sérieux d’atteinte aux intérêts de la défense et de la sécurité nationale". A noter également que la proposition s’applique également les appareils déjà installés à cette date. Il est également noté par la rapporteure du texte au Sénat que "les équipements 4G ne seront pas concernés par le texte afin d’éviter toute remise en cause des déploiements en cours". Quant à la mise en place de ce dispositif, elle est prévue "d’ici l’automne".