Free : le déploiement de l’IPV6 en forte hausse

Free : le déploiement de l’IPV6 en forte hausse

Nous vous rapportions hier les prévisions des opérateurs concernant le déploiement de l’IPV6, dévoilées par l’ARCEP. Des prévisions que les opérateurs avaient transmises au gendarme des télécoms mi 2018 et qui ont depuis évolué, en particulier pour Free, comme nous vous l’indiquions mardi.

Ainsi que nous le rapportent plusieurs lecteurs, Free a encore nettement progressé en ce qui concerne l’adoption de l’IPV6 pour ses abonnés. En effet, si il y a un mois et demi, l’opérateur affichait 72,73% de son parc en IPV6, il est passé en ce début juillet à 81,68%, soit une augmentation de près de 9 points. Free est donc d’ores et déjà proche de son objectif annoncé de 85% pour 2021, avec 2 ans d’avance. Cette remontada s’explique principalement par le fait que Free a fait le choix de l’adoption par défaut de l’IPV6, et la fin de la possibilité de le désactiver, sur ses Freebox.

Classement mondial du déploiement de l’IPv6 par opérateur au 3 juillet 2019

 

Pour rappel, l’iPV6 doit à terme remplacer l’iPv4, qui ne peut pas générer suffisamment d’adresses. Grâce à des adresses de 128 bits au lieu de 32 bits, IPv6 dispose d’un espace d’adressage bien plus important que l’IPv4. Si le déploiement de ce nouveau protocole est relativement compliqué à mettre en place (nécessitant une période de transition avec la cohabitation des deux protocoles iPv4 et iPv6), Free mène la danse en France mais ne laissera plus l’abonné choisir entre l’IPV4 et l’IPV6, comme c’était le cas auparavant.