Quand des riverains perturbent par tous les moyens l’arrivée de Free Mobile

Quand des riverains perturbent par tous les moyens l’arrivée de Free Mobile

Direction la commune d’Eperlecques située dans le département du Pas-de-Calais où des riverains sont vent debout face à l’implantation d’une antenne Free Mobile. L’opérateur agit selon eux dans l’illégalité.

Véhicule arrêté pour faire barrage aux ouvriers, appel à un huissier puis à la gendarmerie, des habitants d’Eperlecques ont usé, le 3 novembre, de tous les moyens afin de perturber pendant plusieurs heures le début des travaux devant aboutir à la sortie de terre d’un pylône Free Mobile de 36 mètres de haut, à environ 80 mètres des habitations. “Le terrain en question est une parcelle agricole communale pour laquelle aucune construction n’est autorisée », assure un riverain, s’appuyant alors sur le plan local d’urbanisme intercommunal.

En juin dernier, peu après la découverte du panneau de  déclaration préalable des travaux, un constat d’huissier a réalisé afin de dénoncer l’illégalité du projet. L’affichage aurait été plié et rendu non visible depuis la rue. Le 18 août, le tribunal administratif a finalement suspendu la déclaration préalable à la suite d’un référé.

Mais depuis, le maire a déposé une nouvelle demande préalable et ce alors que le jugement sur le fond de la première demande n’a pas encore été rendu : « Nous sommes encore dans les délais pour faire suspendre cette nouvelle procédure », assure l’un des réfractaires. De son côté, la municipalité est estime que Free est en droit de commercer les travaux, l’opérateur versera à la commune un loyer un 4000 euros par an. Les ouvriers ont finalement réussi à décharger leur matériel ce jour-là. A Eperlecques, la 4G de Free Mobile est déjà présente aux côtés de celle de SFR  sur un premier pylône de TDF.

Source : La Voix du Nord