Interdiction des équipements 5G : Ericsson et Nokia potentiellement impactés

Interdiction des équipements 5G : Ericsson et Nokia potentiellement impactés

 

Nouveau rebondissement dans les frictions entre les États-Unis et la Chine. Ce ne sont plus seulement les équipements réseau de marque chinoise qui pourront être interdits pour le déploiement de la 5G. L’interdiction concernerait aussi ceux d’autres marques fabriqués en Chine.

Sur fond de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et au motif de risques d’espionnage avec 5G dont la sécurité est jugée critique sachant qu’elle concerne l’industrie et la ville intelligente, le gouvernement US a décidé de bannir les équipements chinois pour le déploiement de la 5G et invité les partenaires à faire de même. Rappelons à ce sujet que la France a insisté sur le fait qu’elle n’entendait pas interdire un équipementier. Elle préfère l’option d’un encadrement renforcé.

D’après une information du Wall Street Journal, l’interdiction pourrait aller encore plus loin puisqu’elle concernerait également les équipements fabriqués en Chine. Le gouvernement US craindrait en effet l’infiltration d’ingénieurs chinois dans les usines. Bien qu’ils soient européens, Nokia et Ericsson seraient impactés par la situation, sachant qu’ils produisent à respectivement 10 et 45 % en Chine. Les deux groupes devraient en effet relocaliser une partie de leur production, ce qu’ils se disent prêts à faire, car disposant d’usines sur tous les continents.

Voilà qui n’est pas près d’apaiser les tensions sino-américaines. La rencontre entre le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump prévue d’ici quelques jours, en marge du G20 2019 à Osaka, au Japon, ne promet en tout cas pas d’être des plus amicales.