Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms… le géant du streaming s’invite sur la Freebox, dix chiffres à retenir pour appeler…

Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms… le géant du streaming s’invite sur la Freebox, dix chiffres à retenir pour appeler…

Comme chaque semaine, nous vous proposons notre chronique « Ça s’est passé chez Free et dans les Télécoms … » Celle-ci vous propose de vous replonger dans les événements qui ont fait l’actualité de la semaine en cours, mais durant les années, les décennies, voire les siècles précédents. Ces événements concerneront Free bien sûr, mais plus largement les télécoms et le numérique. Souvenirs, souvenirs …


18 octobre 1996 : la France passe aux numéros téléphoniques à 10 chiffres

Dernière étape d’une longue histoire de télécommunications en France ! Depuis le 18 octobre 1996, les numéros de téléphone comportent désormais dix chiffres. Un long chemin qui a commencé avec 5 chiffres en 1896, puis passé par une lettre pour le numéro de central puis deux fois deux chiffres… En 1928, chaque abonné pouvait composer lui-même sur le cadran les trois premières lettres du nom de central puis deux fois deux chiffres. Les numéros intégralement numériques n’arriveront qu’en 1963 !

Avec une croissance des besoins de plus d’un million de numéros par an, le plan de numérotation à huit chiffres approchait de ses limites dans certaines régions” , affirmait alors France Télécom pour expliquer le plan de numérotation à dix chiffres.


18 octobre 2011 : YouTube débarque sur la Freebox Révolution

Salut YouTube ! La première plateforme de streaming débarquait sur vos écrans le 18 octobre 2011, directement sur la Freebox Révolution, gratuitement. Un joli ajout, même si la saisie sur télécommande pouvait toujours s’avérer une galère (ce qui n’a pas tellement changé aujourd’hui…), qui permettait ainsi aux abonnés de retrouver l’entièreté du contenu proposé sur la plateforme.


20 octobre 2004 : la Freebox passe à l’ADSL2+ gratuitement

Une première en Europe ; Free mettait à disposition l’ADSL 2+ pour ses abonnés Freebox éligibles. Cette nouvelle norme permettait l’accès à Internet très haut débit (à l’époque), avec 15 Mbit/s en download et 1 Mbit/s en upload, sans changement de prix.

Au commencement, seules quelques zones étaient concernées du fait de la nécessité d’équiper les NRA en conséquence, avec parmi elles évidemment Paris et l’Île de France, Strasbourg, Lyon et ses environs…Le déploiement à grande échelle ne serait acté que quelques semaines plus tard.


20 octobre 2006 : Iliad/Free rachète le premier opérateur de fibre

Une grosse acquisition à l’époque, la maison-mère de Free annonçait un accord signé pour racheter Citéfibre. Lors de l’annonce le 20 octobre 2006, il s’agissait du premier opérateur FTTH, avec 3000 kilomètres de fibre, 1400 foyers raccordables à Paris et 500 clients. Pour reposer le contexte : il y a 15 ans, la fibre était bien moins démocratisée qu’aujourd’hui et tout restait à faire !


20 octobre 2008 : la Bbox vient empiéter sur les plates-bandes de Free

Tada qui voilà ? C’est Bouygues Telecom ! ♫ L’opérateur a lancé il y a maintenant 13 ans sa première offre triple-play, avec un nom qui marche bien : la Bbox. Trois offres étaient proposées à l’époque, dont l’une au même prix de la Freebox (29.90€/mois). Autre nouveauté que Bouygues Telecom mettait en avant : il était le premier opérateur à intégrer des heures de communications vers les mobiles, tous opérateurs 24H/24 et 7j/7. Pour en bénéficier, il fallait opter pour l’offre à 39.90€ par mois.

Une autre offre propose quant à elle un accès à internet simple, pour 19.90€/mois. D’autres services étaient proposés pour les abonnés mobiles, comme la notification par SMS lors d’un message vocal sur le répondeur BBox ou la numérotation simplifiée.