La solution du Président de l’ARCEP pour couvrir beaucoup plus rapidement la totalité de la France en 5G

La solution du Président de l’ARCEP pour couvrir beaucoup plus rapidement la totalité de la France en 5G

 La semaine dernière, Sébastien Soriano, le Président de l’Arcep, était auditionné par la commission de l’aménagement du territoire et de développement durable du Sénat. Il a été interrogé sur le déploiement de la 5G sur tout le territoire

Les fréquences qui seront attribuées aux opérateurs télécom pour déployer la 5G seront sur la bande 3,5G. Il s’agit de fréquences dites "hautes" et dont la portée est faible. Le problème que cela engendrera est qu’il faudrait multiplier le nombre de sites mobile pour couvrir l’ensemble du territoire. Un sénateur a donc demandé à Sébastien Soriano si l’ARCEP allait solliciter le gouvernement pour qu’il attribue d’autres types de fréquences, aux opérateurs télécom, afin qu’ils n’aient pas besoin de déployer de nouveaux pylônes.

Le Président de l’ARCEP explique que si "on veut installer autant de pylônes que l’on veut, on peut couvrir tout le territoire, mais le coût en serait extrêmement élevé et, a priori pas supportable pour le secteur des télécoms" qui investit déjà beaucoup. Il précise que ce qui revient le plus cher dans le déploiement d’un réseau mobile est de créer un nouveau sites " Remplacer l’électronique sur un site pour passer de la 3G à la 4G, ca coûte de l’argent, mais ce qui coûte vraiment plus cher c’est de faire un nouveau site" Selon lui, ce ne serait pas raisonnable de demander aux opérateurs télécom de couvrir l’intégralité du territoire avec ces fréquences 3,5 GHz, car ca nécessiterait trop de sites

Pour Sébastien Soriano, « la solution, s’il y a une volonté politique d’amener la 5G dans les zones rurales, passerait par de nouvelles fréquences. Mais si on apporte de nouvelle fréquences aux télécoms c’est qu’on les prend ailleurs. » Parmi les options qui existent, il y a la question de l’avenir de la TNT. Par ce que, estime le Président de l’ARCEP, s’il y a une volonté d’apporter le très haut débit pour tous en 2022 et en 2025 la fibre pour tous, peut être que la télévision pourrait être apportée par ce biais, ce qui permettrait de transférer les fréquences de la TNT pour la 5G.