Zone AMII : l’Arcep appelle Orange et SFR à intensifier le rythme du déploiement de la fibre

Zone AMII : l’Arcep appelle Orange et SFR à intensifier le rythme du déploiement de la fibre

Dans son nouveau suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit pour le premier trimestre 2019, l’Arcep, au-delà de confirmer la progression du nombre d’abonnements en fibre optique, a fait le point sur la réalisation des engagements opposables de déploiement FttH souscrits par Orange et SFR en zone « AMII ».

En août dernier, le gouvernement accepté début les engagements proposés par Orange et SFR en zone AMII , après avis favorables de l’Arcep, lequel est désormais en charge du contrôle du respect des engagements souscrits. De quoi dresser un bilan d’étape.
 
A la fin du premier trimestre 2019, environ 50 % des locaux des communes sur lesquelles Orange s’est engagé et 40 % pour SFR ont été rendus raccordables, note le régulateur. Et d’ajouter que pour atteindre leurs objectifs, "il est nécessaire que les opérateurs intensifient le rythme de ces déploiements."

Pour rappel, la première échéance des engagements porte sur au moins 92 % de locaux raccordables à fin 2020, le complément devant être « raccordable à la demande ».

En mai dernier, Orange et SFR se sont engagés, chacun dans une lettre envoyée au gouvernement à ce qu’environ 13,7 millions de locaux (habitations ou entreprises) soient éligibles à une offre commerciale d’accès à la fibre optique d’ici la fin de l’année 2020. Les zones concernées correspondent au périmètre des zones d’initiatives privées, telles que définies par l’appel à manifestation d’intérêt d’investissement (AMII) de 2011 et que se sont partagées Orange et SFR.

Plus précisément, Orange s’est engagé sur 2 978 communes totalisant environ 11,10 millions de locaux : cette proposition représente environ 30 % de la population, 7 % du territoire et 30 % du nombre de locaux en France. 

Pour sa part, SFR s’ est engagé sur 641 communes totalisant environ 2,55 millions de locaux soit environ 8 % de la population, 1,5 % du territoire et 7 % du nombre de locaux en France.