Fixe : près de 10 millions d’abonnés au très haut débit, la progression continue

Fixe : près de 10 millions d’abonnés au très haut débit, la progression continue

Le régulateur des télécoms a levé le voile hier sur les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit à fin mars 2019. Le premier trimestre confirme la progression continue du nombre d’abonnements et du déploiement de la fibre optique.

Il faillait s’y attendre, la bonne tendance continue. Lors des trois premiers mois de l’année, le nombre d’abonnements à très haut débit (supérieur ou égal à 30 Mbit/s) a progressé de 565 000 pour atteindre 9,5 millions ; soit plus de 2 millions d’abonnés supplémentaires enregistrés en un an, contre 1,7 million un an auparavant. Autrement dit, un tiers des 29,3 millions d’abonnés à internet bénéficient du THD.
 
"La croissance trimestrielle provient en quasi-totalité de la hausse du nombre d’abonnements en fibre optique de bout en bout, qui augmente de 515 000 par rapport au trimestre précédent, contribuant à plus de 90% de l’accroissement total du nombre d’abonnements au très haut débit", précise l’Arcep. Au 31 mars 2019, le nombre d’accès en fibre optique de bout en bout s’élève à 5,3 millions de lignes, soit un gain de 1,7 million un an.
 
En ce qui concerne les déploiements, "le rythme des installations progresse et doit encore accélérer davantage", indique la police des télécoms. Sur les quatre derniers trimestres, 3,47 millions de locaux supplémentaires ont été rendus raccordables au FttH, dont 899 000 au 1er trimestre 2019 soit environ 40 % de plus que sur la même période de l’année précédente. Fin mars, 14,46 millions de locaux étaient éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 32 % en un an.

Du côté des RIP, le rythme des déploiements des lignes FttH est en progression marquée ce trimestre, avec 235 000 locaux rendus éligibles. Le taux de mutualisation augmente sensiblement, à 38 % mais celui-ci "reste encore très en retrait de celui des zones d’initiative privée, qui s’établit aux alentours de 90 %." Au total, 20,8 millions de locaux étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 14,6 millions en dehors des zones très denses.