Freezone S'inscrire

Orange, Free, SFR et Bouygues : la police des télécoms n’est pas favorable à une itinérance généralisée dans les zones rurales

Une itinérance généralisée dans les zones grises ? Le sujet fait débat à l’heure où L’Etat explore des pistes. L’Arcep y voit une future entrave à l’investissement accru dans les infrastructures, demandé aux opérateurs.

Généraliser la 4G dans les zones rurales et mettre fin aux déserts numériques, le gouvernement y a mis un point d’honneur. Si le New Deal signé il y a plus d’un un an avec les opérateurs commence à porter ses fruits, il faudra encore patienter pour en ressentir un net impact sur la couverture du territoire. Dans l’optique d’aller encore plus vite et ce manière plus efficace, le gouvernent par la voix de Julien Denormandie a proposé récemment aux opérateurs une mutualisation des réseaux des quatre opérateurs dans les zones « grises » où souvent un seul téléphoniste est présent, a révélé le Canard Enchaîné.

Sans surprise, Orange, SFR et Bouygues ne l’entendent pas de cette oreille, bien que ce projet ne soit selon Bercy qu’au stade "de réflexions techniques. Aucune orientation politique n’a été prise. On explore toutes les pistes", rapporte Les Echos.

En réaction, l’Arcep perçoit également d’un mauvais oeil cette solution pourtant techniquement réalisable puisque les voyageurs étrangers peuvent profiter d’un réseau mutualisé dans l’hexagone si leur opérateur a signé des accords de roaming avec plusieurs opérateurs français, ce qui est souvent le cas. A cela, Sébastien Soriano a répondu lors du congrès de l’Avicca la semaine dernière : «Je rappelle qu’en roaming, le signal est dégradé ». Pour ce qui est d’une itinérance généralisée, autrement dit d’une mutualisation des réseaux des quatre grands opérateurs, le président du régulateur estime que cette mesure bien que séduisante à court terme, n’inciterait pas Orange, Free, SFR et Bouygues à investir à l’heure où ceux-ci mettent les bouchées-doubles. Plus problématique encore, ceux-ci ne bénéficieraient d’aucun avantage concurrentiel. Enfin du côté de la fédération française des télécoms, regroupant les grands opérateurs hormis Free, on s’interroge : Pourquoi investir des milliards dans les réseaux, pour ensuite partager les fréquences ? Pour un rival, cela a tout l’air d’une stratégie naissante afin de « sauver le soldat Free ».

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (11)
Afficher les 6 premiers commentaires...
Posté le 29 mai 2019 à 08h44 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
apollyon a écrit
 l'avis de Silicani est certainement plus avertit. Que j'aimerais revoir ce grand homme!

Ah ah ah... Silicani... Quelle bonne blague.

Posté le 29 mai 2019 à 08h45 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
dparmen1 a écrit
Ne pourrait-on imposer la mutualisation dans certaines zones, éventuellement limitées dans le temps, et la concurrence se fera par le prix de transfert... Il me semble que les italiens ont fait quelque chose du genre en zone montagneuse, dès le début (dans les licenses).

Je ne suis pas sûr de comprendre ton point sur les prix de transfert. Ca marcherait comment?

Posté le 29 mai 2019 à 08h46 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

On verra bien à l'avenir !!! Ceux qui ont un réseau plus développé ne voient qu'à court termes il me semble !!!

Au départ c'était pas les même tarifs lorsqu'on appelait un correspondant sur un réseau concurrent !!!Et ils ont fini par les harmoniser !!

Posté le 29 mai 2019 à 10h27 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
jinge333 a écrit
Il y a en effet un point sur lequel l'ARCEP a raison: les opérateurs ne disposeraient pas d'avantage concurrentiel. Mais ça c'est la mise au grand jour de la grosse incohérence de la concurrence par les infrastrutures de 4 opérateurs. Pour les infrastructures, il suffirait de deux réseaux pour avoir une couverture redondante, et non 4.  (...)

Sauf qu'aujourd'hui, il existe bien plus de 4 opérateurs d'infra ! (TDF par exemple n'est pas opérateur de mobile.)

Posté le 29 mai 2019 à 12h57 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
sicoreme a écrit
On verra bien à l'avenir !!! Ceux qui ont un réseau plus développé ne voient qu'à court termes il me semble !!! Au départ c'était pas les même tarifs lorsqu'on appelait un correspondant sur un réseau concurrent !!!Et ils ont fini par les harmoniser !!

Evidemment, puisque le coût sous-jacent, qui était imposé par le régulateur, a également été harmonisé lorsque les parts de marché se sont équilibrées. Mais cela n'a rien à voir.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Souhaitez vous que Free Mobile propose à tous son forfait Toké avec 50Go de data à 9,99€/mois à vie ?
Image vide