80% des Français seront bien couverts par la fibre optique en 2022, assurent les professionnels du secteur

80% des Français seront bien couverts par la fibre optique en 2022, assurent les professionnels du secteur

La fédération des industriels des RIP et les collectivités y croient dur comme fer. A l’heure où le déploiement du FTTH accélère, ces derniers assurent pouvoir apporter la fibre à 80% des foyers en 2022, conformément aux promesses du gouvernement. 

« La filière est bien au rendez-vous du plan France Très Haut Débit. Il a fallu quelques années pour qu’elle s’industrialise mais nous y sommes. En 2022, nous aurons collectivement atteint l’objectif de plus de 80% des locaux fibrés dans notre pays » s’est réjoui Etienne Dugas, Président d’InfraNum l’ex-Firip lors de l’Observatoire des RIP 2019 la semaine dernière. « Pour atteindre, voire dépasser un taux de couverture de 80%, il faudra tenir une moyenne de 4 millions de prises déployés par an, ce qui est largement possible » a t-il ajouté. Cette prévision optimiste se base sur l’accélération des déploiements constatée dans les réseaux d’initiative publique et en zone AMII. En zone RIP, 10,5 millions de prises FttH sont prévues fin 2022 sur les 16,8 millions à couvrir. L’objectif semble donc atteignable puisqu’en 2018, 3,2 millions de prises ont été installés, soit une hausse de 23% par rapport à 2017.



L’après 2022 sera plus compliqué, l’Etat est invité à mobiliser 800 millions d’euros

A ce jour, 3 milliards d’euros de cofinancement ont été validés par l’État et 300 millions d’euros sont disponibles immédiatement pour réussir le THD pour tous. Mais combien reste à mobiliser en sus par l’État pour couvrir après 2022 les 6,4 millions de prises restantes en fibre optique ? La question a été posée. En réponse, les professionnels du secteur ont invité l’Etat à injecter une somme nettement inférieure aux prévisions réalisées en 2017 : « Ces prises, les plus difficiles à raccorder, pourrait coûter 5,715 milliards d’euros et nécessiter 2,6 milliards € de fonds publics dont 800 millions de fonds d’Etat", a déclaré Etienne Dugas.

Depuis le lancement du Plan THD en 2013, environ 13,6 millions de prises ont été déployées. Le challenge pour les cinq prochaines années  : tripler ce nombre pour atteindre une couverture nationale de 84% en fibre optique. Ainsi, "il devient évident qu’au moins 16% des foyers doivent recourir au mix technologique pour ne pas être privés durablement de THD. 6% d’entre eux – soit 2,2 millions de locaux – seront toujours couverts en THD uniquement grâce à la radio et au satellite", a indiqué Infranum jugeant nécessaire de prolonger l’ouverture du guichet de fréquences THD radio ARCEP jusqu’à fin 2020.

Le défi industriel pour la filière reste conséquent, avec un rythme de production qui doit passer de 2,5 à 4,5 millions de prises par an. Au total, 20 millions de prises restent à construire en 5 ans.