Conflit entre Huawei et Google : les premières conséquences directes pour le fabricant chinois

Conflit entre Huawei et Google : les premières conséquences directes pour le fabricant chinois

Alors que la nouvelle de l’arrêt des négociations entre Google et Huawei n’est tombée qu’en début de semaine, les premières conséquences arrivent déjà pour le fabricant chinois, qui se voit abandonné par certains partenaires. 

C’est le cas des opérateurs souhaitant commercialiser leur service 5G comme EE, l’opérateur britannique, qui lancera son offre le 30 mai prochain. Parmi la liste des smartphones compatibles proposés devait se trouver le Huawei Mate X, mais il a été décidé de mettre ce projet en pause en raison des soucis que rencontre le géant chinois avec Google. C’est également le cas pour Vodafone, qui a quant à lui prévu de se lancer le 3 juin prochain. 

Le média américain Bloomberg révèle que ce cas n’est pas propre à l’Europe et à la 5G. Des opérateurs japonais ont annulé les pré-commandes du P30 pro, qui devait être commercialisé prochainement. C’est également le cas à Taïwan, où un opérateur a déjà annoncé avoir annulé ses commandes de nouveaux smartphones du fabricant. 

En France aussi les répercussions se font ressentir, avec notamment le lancement des Honor 20 et 20 pro qui sont compromis. Malgré un temps de répit accordé par le gouvernement américain, il semble que Huawei doive se remettre en selle très rapidement, avec le risque que les opérateurs et vendeurs ne lâchent tout simplement les appareils de la marque. 

Outre ces acteurs du marché, un autre souci de taille touche le fabricant : le retrait de la licence ARM qui lui permettait de créer leurs processeurs haut de gamme Kirin. Huawei devra donc soit se tourner vers une autre architecture, soit en développer une propre. L’enjeu est de taille pour proposer de nouveaux smartphone, le fabricant ayant déjà loupé le coche du 5G chez certains opérateurs.