Free Mobile: des riverains défendent leur clocher contre une “abomination”

Free Mobile: des riverains défendent leur clocher contre une “abomination”

Direction le Gers, à Cazaubon, où des riverains souhaitent à tout prix qu’une antenne-relais soit démontée peu de temps après avoir été installée sur l’église de la commune. 

Le projet semblait pourtant bien parti, le maire était même confiant et les rendus proposés par Free pour l’installation de cette antenne avaient conquis le Conseil municipal qui avait voté à l’unanimité l’installation de l’antenne-relais. Mais force est de constater que les résultats présentés n’ont pas répondu aux attentes des riverains. Au total, huit boîtiers d’une longueur de 2.70 mètres ont été posés autour du clocher et une peinture trompe-l’oeil a été réalisée pour les camoufler, mais pas de quoi éviter la colère des habitants. 

"En termes d’impact visuel, ce n’est pas du tout ce que nous attendions. C’est une abomination" , déclare le maire de la ville, Jean-Michel Augré. Et il n’est pas le seul à le penser. Un collectif baptisé "Protection Cazaubon"soutenu par l’association Robin des Toit, a été par un riverain dont la maison fait face au clocher. «Je me sens floué», confie-t-il. L’habitant se dit également «horrifié» de voir ces antennes installées sur un lieu de culte. 

Certains riverains accueillent cependant cette antenne volontiers, heureux de bénéficier d’une couverture réseau satisfaisante. Le village semble donc scindé en deux et le maire a lancé une action en justice contre Free. L’objectif pour les réfractaires, est de démonter ces antennes-relais, sans pour autant s’opposer à un meilleur réseau sur la commune, paradoxal. Jean-Michel Augré s’est en effet déclaré prêt à mettre à disposition d’autres terrains communaux à disposition, plus loin du centre-ville. Affaire à suivre pour cette antenne-relais dont l’installation à été finalisée vendredi dernier. 

Source : La Dépêche