Quand des travaux obligent à démonter les antennes-relais et perturbent le réseau

Quand des travaux obligent à démonter les antennes-relais et perturbent le réseau

En raison d’importants travaux sur un site, des antennes ont dû être démontées. De quoi occasionner des perturbations pour les abonnés de plusieurs opérateurs mobiles.

Avec la perturbation des communications mobiles notées depuis la semaine dernière, une partie des habitants aux alentours de Fauquembergues, Renty et Saint-Martin-d’Hardinghem, communes du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France, ont pu s’en rendre compte. La mutualisation des sites mobiles, régulièrement réclamée aux opérateurs pour éviter la multiplication des sites, a également ses revers.

Le château d’eau de Saint-Martin d’Hardinghem doit subir d’importants travaux de rénovation de 200 000 euros jugés “indispensables” qui débuteront début octobre pour améliorer son étanchéité. Or, l’édifice accueille des antennes-relais. “Des interventions auront lieu sur le dôme du château d’eau. C’est pourquoi ces antennes ont été démontées”, explique en effet Bertrand Pruvost, président du SIDEALF, syndicat gérant les eaux sur une partie du Haut-Pays entre Fauquembergues et le pays de Lumbres.

Des antennes que TDF a ainsi dû démonter pour permettre la réalisation des travaux, ce qui s’en est évidemment ressenti du côté des abonnés. Si les clients Orange sont passés entre les gouttes, l’opérateur historique étant absent de ce site et installé sur un autre plus loin, ce n’est pas le cas des clients SFR et Bouygues Telecom. Free était aussi présent sur le site, mais ses abonnés avaient l’itinérance Orange en dépannage. “Mais une installation provisoire est prévue à proximité”, a toutefois indiqué Bertrand Pruvost pour rassurer les utilisateurs affectés.

Source : La Voix du Nord