Molotov : ça coince avec Altice, Xavier Niel pourrait en profiter

Molotov : ça coince avec Altice, Xavier Niel pourrait en profiter

Si les négociations entre Altice et Molotov échouent, Xavier Niel et Kima Venture/NJJ seraient prêts à sauter sur l’occasion pour prendre le relais.

Surprenant. A l’heure où le rapprochement entre Altice et Molotov est sur le point de capoter, la faute à deux petits actionnaires préférant un paiement en numéraire au lieu d’une participation du groupe de Patrick Drahi à une augmentation de la valeur du capital de la plateforme OTT à hauteur de 10 millions d’euros, les fondateurs de Molotov étudieraient d’autres alternatives.

Selon L’Opinion, alors que les négociations entre Altice et Molotov sont au point mort depuis l’annonce du 30 janvier autour d’une entrée en négociation exclusive en vue d’une prise de participation majoritaire au capital de la start-up, la situation actuellement bloquée, contraindrait Jean-David Blanc, président de Molotov, à envisager d’autres hypothèses. D’après plusieurs sources, un "plan b" de premier choix serait prêt à une nouvelle augmentation de capital via son business angel Kima Venture et sa holding NJJ, à savoir Xavier Niel.

Le président de Molotov et le patron de Free se connaissent autant qu’ils s’apprécient. Xavier Niel et son fonds d’investissement représenterait un partenaire capitalistique idéal pour Molotov en vue de sa survie et de son développement à l’heure où le service de TV par internet semble être en difficulté financièrement.