Xavier Niel fait son mea culpa ”on a fait des erreurs, on pensait avoir toujours raison”, mais annonce des surprises pour les abonnés

Xavier Niel fait son mea culpa ”on a fait des erreurs, on pensait avoir toujours raison”, mais annonce des surprises pour les abonnés

Ce mardi avait lieu le Capital Markets Day, durant lequel les dirigeants d’Iliad/Free sont venus détailler la nouvelle stratégie du Groupe. Xavier Niel a débuté la conférence en faisant un mea culpa sur les erreurs commises, et a annoncé un nouveau plan de bataille et des surprises à venir pour les abonnés

Le fondateur de Free a imagé l’histoire de l’opérateur : "Quand Free avait 5 ans, il a révolutionné le fixe avec la triple Play, à son adolescence il a révolutionné le mobile.Mais le passage à la majorité a été compliqué". Il explique qu’après s’être battu sur les marché du fixe et du mobile contre des grands groupes qui avaient des moyens financiers bien supérieurs à Free, mais après avoir cassé les codes, "on a baissé notre garde, on a été trop sûr de nous, probablement arrogants ". Et d’expliquer dans quel état d’esprit se sont retrouvés les dirigeants de Free : "on a révolutionné le marché, on est le trublion du marché, qu’est ce qui peut nous arriver ? On est tellement bons, qu’est ce qu’il peut nous arriver ? ". Et avec cette mentalité, Xavier Niel assume qu’il a "commis des erreurs. "On a pas vu certaines choses qui n’allaient pas, on a raté des opportunités, on s’était endormi sur nos lauriers" confie le fondateur d’Iliad. Ce dernier assume personnellement la responsabilité de ces erreurs, et dit être le premier puni, "par ce que c’est quand même sympa d’être à la tête d’une société de winner, qui réussit tout" mais aussi, dit-il d’un air malicieux, "par ce que c’est sympa d’avoir un cours de Bourse qui monte quand on est le premier actionnaire"

Face à ce constat, il annonce qu’il "fallait tout revoir, tout repenser, arrêter ce qui ne marche pas", mais en gardant l’ADN de Free, c’est à dire "en privilégiant, nos abonnés, nos salariés, nos actionnaires", alors que souvent dans le milieu des entreprises c’est uniquement "l’actionnaire qui est privilégié". Xavier Niel explique qu’au delà du changement au niveau de l’équipe de direction, la priorité est mise sur la sortie du contrat d’itinérance avec Orange, en déployant plus rapidement son propre réseau mobile. Idem dans le fixe en accélérant le déploiement de la fibre. Free a d’ailleurs revu ses objectifs FTTH à la hausse. Xavier Niel dévoile enfin qu’il va annoncer des surprises pour les abonnés, ce qui devrait relancer les spéculations autours des nouveautés qui vont arriver chez Free

 Découvrez l’intervention intégrale de Xavier Niel en vidéo, lors de l’introduction du Capital Markets Day