Free perd toujours des abonnés sur le mobile à cause de son talon d’Achille mais gagne en rentabilité au 1er trimestre

Free perd toujours des abonnés sur le mobile à cause de son talon d’Achille mais gagne en rentabilité au 1er trimestre

D’une pierre deux coups, l’opérateur de Xavier Niel profite du "Capital Market Day" et de la présentation ce matin de son plan de croissance et d’innovation "Odyssée 2024" pour lever le voile sur ses résultats commerciaux et financiers pour le 1er trimestre. L’hémorragie continue sur le mobile, la faute encore et toujours au forfait à 2 euros. 

Après avoir perdu 254 000 abonnés sur ce segment en 2018, Free entame 2019 avec une nouvelle perte, bien que celle-ci soit moins importante que lors des trimestres précédents. Au total sur les trois premiers mois de l’année, Free a enregistré un recul net de 50 000 abonnés partis chez la concurrence contre 94 000, 90 000 et 200 000 lors des trois derniers exercices. Talon d’Achille de l’opérateur de Xavier Niel, le forfait à 2 euros occasionne à lui seul une perte de 125 000 abonnés, et ce "en raison de la poursuite des migrations, de l’intensité de la concurrence et d’un marché qui atteint une certaine maturité", justifie Free. Au rang des bonnes nouvelles, la poursuite de la bonne dynamique de migrations, avec une hausse de 75 000 abonnés au Forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox). Mais aussi la hausse du chiffre d’affaires facturé aux abonnés de plus de 5%, à 384 millions d’euros, élément essentiel de la rentabilité de l’activité mobile. Pour sa part, le chiffre d’affaires services Mobile est en hausse de 2,3%, à 487 millions d’euros. 

Cette bonne performance financière, Free l’explique par son choix de rationaliser sa politique de ventes privées, et de favoriser les migrations du Forfait Voix vers son forfait 4G, "une politique reflétée dans la bonne performance de son chiffre d’affaires facturé aux abonnés, lequel bénéficie également des premiers effets positifs de l’inclusion des offres de livres numériques dans certaines offres ;" souligne enfin l’opérateur. Free ambitionne d’atteindre 80% de la base d’abonnés sur son forfait 4G en 2024 et une part de marché mobile de 25% à long terme.