Déploiement de la 5G en France : les opérateurs s’inquiètent d’un contrôle pouvant poser des problèmes de concurrence

Déploiement de la 5G en France : les opérateurs s’inquiètent d’un contrôle pouvant poser des problèmes de concurrence

 

Les opérateurs craignent les problèmes de concurrence que pourrait poser le renforcement des contrôles autour du déploiement de la 5G en France.

Alors que les États-Unis invitaient au boycott des équipements réseaux Huawei pour le déploiement de la 5G, sur fond de suspicions concernant de risques d’espionnage, la France opte pour une réponse moins frontale. Le gouvernement préfère un contrôle accru sur les équipements utilisés, plutôt que l’interdiction pure et simple d’un acteur. Ce contrôle accru prévoit notamment un nouveau processus de validation visant à assurer un déploiement hétérogène des équipements des différents acteurs sur le territoire. Pas question que Bouygues, Free, Orange et SFR utilisent les mêmes équipements dans une même zone. Il s’agit d’éviter « un important risque de black-out en cas de cyberattaque contre les réseaux mobiles ».

Et c’est justement cet aspect qui fait tiquer les opérateurs. Selon des informations de La Tribune, Orange et SFR déplorent un loi voulu sécuritaire, mais qui serait « anti-concurrentielle ». Comme on l’indique du côté des opérateurs, « si deux de nos concurrents ont choisi un équipementier A dans une zone, alors nous devrions obligatoirement prendre l’équipementier B dans ce territoire ». Or, cela pourrait entraîner des ententes entre opérateurs, pour savoir qui utiliserait quels équipements dans telle ou telle zone, ou des abus tarifaires du côté des équipementiers, lorsqu’un opérateur n’aura pas vraiment le choix de l’équipementier pour le déploiement dans une zone.

Source : La Tribune