Débits 4G : Orange reste le cador, Free Mobile sur ses talons

Débits 4G : Orange reste le cador, Free Mobile sur ses talons

Orange semble indétrônable et continue de prendre la première place du podium avec des débits significativement supérieurs en 4G. Free ne se décourage pas.

Nperf dévoile aujourd’hui son baromètre des connexions mobiles. Si Free ne brille pas encore sur la 5G, il continue de performer concernant la 4G. Nperf a ainsi compilé 942 313 tests de débits réalisés en 4G sur son application durant le premier trimestre 2021 afin de comparer les performances d’Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free.

A noter une répartition assez équitable des tests, avec Free représentant 24.95% des mesures réalisées, 29.25% pour Orange, 22.67% chez Bouygues et 23.13% chez SFR.

En 4G, Free conserve la deuxième place derrière Orange

L’opérateur de Xavier Niel était déjà parvenu à se hisser sur la deuxième marche du podium derrière l’opérateur historique en 2019 et 2020 et conserve la cadence en ce premier semestre. C’est notamment sur les débits descendants que Free se démarque de ses autres concurrents, proposant un débit moyen en 4G de 52.16 Mb/s, contre 61.46 Mb/s pour Orange. Bouygues et SFR sont loin derrière sur ce point, avec respectivement un débit de 32.47 Mb/s et 41.84 Mb/s .

Il décroche également la médaille d’argent sur les tests de navigations (70.76% de succès) mais est toujours dernier sur la latence, avec 45.61 ms, contre 37.98ms chez Bouygues Telecom, 38.46 chez SFR et 36.30 ms sur le réseau 4G d’Orange. A noter également, Free est l’opérateur ayant obtenu le meilleur taux de réussite de connexion en 4G au premier semestre 2021. Ainsi, au score, l’opérateur de Xavier Niel conserve sa deuxième place, creusant même légèrement l’écart avec Bouygues Telecom par rapport à l’année dernière.

 

Bilan global

La 4G n’est clairement plus un problème pour Free, qui arrive à talonner l’opérateur historique sur ce réseau. Un position qu’il conserve également en combinant toutes les technologies (2G/3G/4G/5G). En fin d’année dernière, Free, Bouygues et SFR étaient en égalité “quasi-parfaite”, et si l’opérateur de Xavier Niel prend un peu d’avance, l’écart reste encore faible. “Déjà très proches, les performances de ces 3 opérateurs semblent tout particulièrement converger en fin de période” détaille nPerf.

Les six premiers mois de 2021 ont démontré l’inexorable avancée des services d’Internet mobile en France métropolitaine et en Corse. Les quatre opérateurs ont su maintenir, et même perfectionner, leurs excellentes performances. L’état de grâce des opérateurs français se prolonge donc, et ce ne sera pas pour déplaire à leurs internautes” conclut l’application.