Bein Sports attaque Canal+ en justice

Bein Sports attaque Canal+ en justice

Canal+ veut se désengager de la Ligue 1 mais BeIN Sports a bien l’intention de le faire payer.

La Ligue 1 n’en finit pas d’être pomme de discorde. Alors que Canal+ a annoncé cette semaine à la LFP son intention de se retirer de la Ligue 1 en mettant fin au contrat de sous-licence de 332 millions d’euros annuels avec BeIN Sports, le diffuseur qatari décide de prendre le taureau par les cornes et a saisi la justice.

D’après des informations de RMC, confirmées par l’Equipe, c’est désormais la guerre entre les deux alliés concernant le paiement de la LFP pour les affiches du samedi à 21h et du dimanche à 17 heures jusqu’en 2024. BeIN a ainsi saisi hier le tribunal de commerce de Nanterre via un référé pour forcer Canal+ à honorer son contrat et donc verser notamment la première échéance du contrat, de 55 millions d’euros.

Si BeIN est actuellement en contrat avec la LFP pour ces deux matches, elle les revend à Canal+ au prix coûtant. Mais puisque la chaîne cryptée n’en veut plus, la LFP a directement mis en demeure beIN Sports en lui rappelant ses obligations contractuelles. Ainsi, beIN attend dorénavant une audience avec Canal° devant le tribunal prévue mardi prochain. La décision est ainsi attendue pour la fin de la semaine prochaine.

La décision fera des dégâts

En cas de décision du juge de forcer Canal+ à payer, on peut imaginer que la chaîne cryptée se résoudra à diffuser la première journée de Ligue 1 durant le weekend du 7-8 août. Mais si beIN échoue devant le tribunal, ce dernier devra payer sa première échéance le 5 août et préparer une diffusion sur ses propres antennes.

Cependant, de nombreux observateurs estiment que Canal+ aura du mal à se défaire du contrat le liant avec son allié et se retrouverait forcé à diffuser la Ligue 1, malgré son intention d’arrêter les frais après que la LFP a choisi Amazon pour diffuser 80% du championnat français. En attendant, pour les deux acteurs, c’est une bataille pour qui paiera le montant de la Ligue 1 et les relations entre les deux parties s’en retrouveront forcément impactée.