Antennes-relais Free Mobile et Orange: le pylône de trop pour les riverains

Antennes-relais Free Mobile et Orange: le pylône de trop pour les riverains

Direction La Hoguette où un collectif s’est formé pour contrer le permis de construire d’une antenne-relais Free, mais une surprise concernant d’Orange n’a fait que décupler la colère des riverains. 

L’affaire part du 15 mars dernier où un permis de construire a été validée à la mairie pour un pylône de 35m servant d’antenne-relais à Free. Cependant, d’après les habitants, aucune prévention n’a été réalisée par la mairie et aucune organisation pour débattre de l’installation de cette antenne. 

Free et la mairie de La Hoguette sont ainsi accusés de ne pas avoir respecté l’accord entre l’AMF et l’AOFM puisqu’ils n’ont pas prévenu les riverains, mais également de ne pas avoir respecté la loi Grenelle visant à présenter aux riverains les relevés de mesures électromagnétiques.

Toujours d’après le collectif de riverains,une réunion a été organisée avec la Maire de la commune le 19 mars, sans résultats. Cependant cela n’a pas refroidi les ardeurs des habitants puisque 15 familles composent le collectif et distribuent des affiches, attachent des banderoles pour lutter contre l’installation de ce pylône… 

Si les riverains ne sont pas fondamentalement contre la technologie, ils invoquent tout de même les risques sanitaires et les risques esthétiques assez communs aux revendications de ce type. Cependant, un autre argument vient gonfler la colère de ces habitants. 

Une antenne relais du même type dédiée au réseau Orange est également prévu à 800 mètres de celui de Free et c’est un problème pour les habitants de La Hoguette. "Habituellement, les opérateurs se regroupent sur la même antenne relais. Or, là, ce n’est pas du tout le cas. Le deuxième pylône, d’une hauteur de 40 mètres, se situe sur un terrain privé. Nos habitations vont se retrouver entre les deux pylônes. Cela fait un double rayonnement électromagnétique, sans compter les 6 antennes-relais déjà existantes autour de La Hoguette" notent les couples, principaux organisateurs du collectif. Ceux-ci ont également annoncé qu’ils étaient prêts à saisir le tribunal administratif. 

D’après la Maire de la Hoguette, Free avait bien connaissance du pylône d’Orange mais a souhaité maintenir son projet d’installation, pour des raisons que l’élue ne connaît pas. Elle invoque également la situation compliquée de la commune concernant les réseaux fixes et mobiles et une volonté de subvenir aux besoins des habitants dans ce domaine. Une consultation avec Free Mobile serait également en cours d’organisation pour que chacun puisse exprimer ses différends.

Source : Les Nouvelles de Falaise