Free perd toujours plus d’abonnés Freebox malgré un carton plein sur la fibre

Free perd toujours plus d’abonnés Freebox malgré un carton plein sur la fibre

 

La traversée du désert continue pour Free sur le fixe malgré de solides performances sur la fibre. Une année 2018 difficile où l’opérateur aura vu 93 000 abonnés partir chez la concurrence. La guerre des prix lui fait fait.

La Freebox Delta n’aura pas eu d’impact sur les comptes 2018 de l’opérateur, commercialisée trop tard (mi- décembre) pour espérer enrayer la perte d’abonnés sur ce segment. Iliad vient tout juste de publier ses résultats pour le 4ème trimestre et pour l’année 2018. Il en ressort que l’opérateur a vu s’envoler 32 000 abonnés du 30 septembre au 31 décembre. Un chiffre plus important que les 3 trimestres précédents où il avait perdu respectivement, 14 000, 19 000 et 28 000 abonnés.

Malgré cette perte net d’abonnés fixe, Free se targue d’être le 1er opérateur alternatif sur la fibre en raccordant 427 000 abonnés FTTH supplémentaires sur l’année pour une base totale de 983 000 abonnés à fin décembre, laquelle a passé le cap du million en janvier 2019. Cette augmentation significative des raccordements fibre s’est notamment vérifiée au quatrième trimestre où le FAI a engrangé 148 000 nouveaux abonnés, un record, pas très loin derrière Orange. Conséquence de cette fuite, le chiffre d’affaires fixe est en recul de -3,2% sur l’année, à plus de 2,6 milliards d’euros au 31 décembre 2018.

Iliad précise enfin que "des mesures fortes déployées et une refonte du dispositif commercial pour répondre au défi auquel le groupe a été confronté en 2018. Dans un marché mature, concurrentiel et très promotionnel, le groupe a fait le choix de recentrer sa stratégie autour d’une montée en valeur progressive de sa base d’abonnés, en commercialisant de nouvelles offres sur son site internet, introduisant une remise promotionnelle sur 12 mois, en initiant une politique de fidélisation de ses abonnés, en offrant des produits à la pointe de l’innovation avec le lancement de la Freebox Delta et la Freebox One, et en accélérant le rythme des migrations FTTH". Free continue de nourrir des objectifs très ambitieux, avec un rythme d’environ un demi million de nouveaux abonnés chaque année dès 2019.

 

Ainsi le parc d’abonnés FTTH progresse de 75% sur l’année, soit près de 2 fois plus qu’au 4ème trimestre 2017. Cette progression s’explique par plusieurs facteurs principaux selon Free comme l’ appétence croissante des foyers français pour la technologie FTTH ; l’ouverture progressive de la commercialisation des offres FTTH de Free en dehors des Zones Très Denses ; et "le succès de la réorganisation des procédures internes de raccordement des abonnés FTTH, avec notamment l’embauche et la formation de salariés spécialisés dans les raccordements d’abonnés".

 

Objectifs sur le fixe :

-  Part de marché Haut Débit et Très Haut Débit de 25% à long terme ;

-  Hausse de la base d’abonnés FTTH de plus de 500 000 abonnés par an ;

-  Atteindre 20 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2022.

 

A voir aussi :

Free ne relance pas la machine sur le mobile, l’opérateur de Xavier Niel a perdu 254 000 abonnés en un an mais…

Malmené, Iliad signe une contre-performance financière en 2018, la rentabilité des Freebox se dégrade