La fibre de Free se démocratise un peu plus, officialisation de l’arrivée des offres de l’opérateur sur un nouveau réseau

La fibre de Free se démocratise un peu plus, officialisation de l’arrivée des offres de l’opérateur sur un nouveau réseau

Free annonce son arrivée sur le réseau publique de Chartres Métropole Innovations Numériques. Pas moins de 9000 foyers sont désormais éligibles à ses Freebox en fibre optique.

RIP par RIP, les offres fibre de Free deviennent de plus en plus accessibles au quatre coins de la France. Si aujourd’hui l’opérateur dispose de plus de 20 millions de prises raccordables, son objectif est clair, être présent sur l’intégralité des réseaux d’initiative publique sur le territoire même ceux à faible part de marché. Après Mégalis Bretagne fin mai;, Yvelines Fibre début juin et le Grand Nancy cette semaine, c’est au tour du réseau de Chartres Métropole Innovations Numériques (CM’IN) d’accueillir les offres fibre de l’opérateur de Xavier Niel. Présent depuis des années sur l’agglomération de Chartres, “Free a ouvert en mai la commercialisation sur 9 000 logements du réseau CM’IN et commercialisera tous les logements sur les communes de Barjouville, Lucé et Luisant”, annonce-t-il ce 17 juin. Le FAI commercialise désormais 55 000 logements sur 31 communes déployés au sein de Chartres Métropole.

Ce territoire doit être totalement équipé en fibre optique d’ici le premier trimestre 2022. Pour y parvenir, quatre opérateurs se partagent le déploiement, rien que ça. Au total, 46 communes sont déployées par deux initiatives privées. D’un côté, Orange déployant son réseau fibre dans 31 d’entre elles, et de l’autre l’opérateur d’infrastructure Chartres Métropole Innovations Numériques (CM’IN). Sur sa zone AMII, le CM’IN doit déployer environ 15 000 prises, de quoi attirer les opérateurs commerciaux.

Dans l’agglomération chartraine, le Syndicat Mixte Ouvert Eure-et-Loir numérique déploie quant à lui un réseau d’initiative publique dans treize communes. La commercialisation est en cours, Free devrait y lancer ses offres à l’avenir mais aucune annonce pour le moment. Enfin, SFR s’occupe du déploiement des communes restantes à la suite d’un accord AMEL. Cette zone devait être déployée dans le cadre du réseau public mais à basculer dans l’espace privé. La finalisation du raccordement est prévue d’ici fin 2021.