Après TDF, l’opérateur d’infrastructure Covage serait bel et bien en vente

Après TDF, l’opérateur d’infrastructure Covage serait bel et bien en vente

Pour 1 milliard d’euros.

Le coup d’envoi est donné. Selon les informations des Echos, l’opérateur d’infrastructure Covage cherche un nouveau propriétaire. Le fonds Cube, actionnaire à 50 % souhaiterait en effet céder ses parts. Une information venant confirmer des révélations du magazine Challenges datant d’octobre dernier, démenties fermement dans la foulée par Covage via un communiqué réaffirmant « l’engagement de ses actionnaires dans l’ambitieux projet qui anime l’entreprise ». Quatre mois plus tard, le fonds actionnaire chercherait à faire un gros coup en profitant de " la flambée des valorisations pour sortir", indique le quotidien. Objectif, retirer de cette opération,1 milliard d’euros, avec une mise initiale s’élevant à 66 millions d’euros. Reste à savoir quels seront les potentiels acheteurs. Il y a quelques mois, des rumeurs laissaient entendre qu’Altitude pourrait être intéressé.

Quoiqu’il en soit, il y a du mouvement chez les opérateurs d’infrastructure. TDF est en vente et pourrait bien être la proie du duo Axione-Mirova, les discussions seraient avancées. A l’heure où le déploiement de la fibre optique et des réseaux 4 et 5G nécessitent de mobiliser toujours plus de savoir-faire industriel et financier, Mirova est venu donner à Axione, filiale de Bouygues, davantage de moyens dans son développement en entrant au capital de l’opérateur d’infrastructures à hauteur de 49%.

Pour rappel, Free va prochainement proposer ses offres fibre sur les réseaux opérés par Covage à la suite de l’officialisation, le mois dernier, de la signature d’un contrat-cadre entre les deux groupes.