Sigfox voit grand et vise le milliard d’objets connectés dans 4 ans

Sigfox voit grand et vise le milliard d’objets connectés dans 4 ans

La société française de réseau minimal a annoncé lorgner vers de nouveaux horizons et proclame un objectif très ambitieux : connecter un milliard d’objets. 

Sigfox a reçu récemment un éclairage médiatique important en équipant la Freebox Delta de son réseau minimal pour sa fonction de centrale de sécurité. Un coup marketing qui pousse l’entreprise à voir encore plus grand.

L’entreprise annonce un chiffre d’affaire de 60 millions d’euros dont 80% vient de la vente d’équipements et 20% des services fournis. Les français visent à équilibrer ces pourcentages en répartissant à parts égales ces revenus. Si l’entreprise n’a pas encore pu être rentable avec 160 000€ de pertes, l’ambition reste intacte puisque Franck Siegel, directeur des opérations de Sigfox, annonce "travailler à une levée de fond" en vue d’une expansion à l’international. 

Sigfox est déjà présent sur près d’une soixantaine de pays, surtout à travers des partenariats avec des entreprises, mais pour s’étendre encore plus, c’est vers l’Est que le regard de l’entreprise se tourne. En effet, l’Inde, la Chine et la Russie présentent un énorme potentiel de développement pour la firme. Un potentiel qui, une fois exploité, pourrait permettre à Sigfox de réaliser son objectif : un milliard d’objets connectés au réseau d’ici 2023 contre 6.2 millions en 2018. 

Si le réseau minimal proposé par Sigfox est utilisé en majorité par Sécuritas, la firme française a annoncé avoir déjà signé plusieurs contrats qui permettraient de connecter un million d’objets supplémentaires. 

Avec la démocratisation des objets connectés, Sigfox a bel et bien une place à se faire et si son objectif de 2023 paraît bien ambitieux, sur ce marché jeune, la firme pourrait bien surprendre son monde. 

Source : Le Figaro (version papier)