Free Mobile : un maire se dit “très remonté” contre l’opérateur

Free Mobile : un maire se dit “très remonté” contre l’opérateur

Ambiance tendue dans une commune où Free compte installer un nouveau pylône de téléphonie mobile. Le projet de l’opérateur fait grincer quelques dents, y compris celle du maire qui ne cache pas sa colère et compte faire en sorte de reprendre la main.

Free a pour projet d’installer un pylône près du hameau du Bouillon, sur la commune de Montfort-sur-Meu, dans le département Ille-et-Vilaine. De quoi faire réagir des riverains, mais également faire bondir le maire Fabrice Dalino.

Remonté contre Free Mobile, mais pas seulement

L’élu se dit “très remonté contre l’opérateur Free”, expliquant que ses services ont essayé de joindre ce dernier “à moult reprises, sans succès”. L’opérateur “n’a jamais daigné nous communiquer la moindre information”, déplore-t-il.

Mais le maire de Montfort-sur-Meu a une dent contre les opérateurs de façon plus générale. Selon lui, “la réalité est que les opérateurs profitent d’une situation prévue par la loi, qu’ils ont largement contribué à fabriquer après d’intenses actions de lobbying auprès des parlementaires”.

“Celui-ci est tacitement accordé, sans même nécessiter la signature du maire… Ce qui fait, en effet, que je n’ai pas eu personnellement l’information, ce qui paraît incongru”, explique le maire concernant le permis de construire accordé et l’absence de concertation pouvant être perçue par les habitants venus le voir.

Le maire veut reprendre la main

Le maire dit avoir expliqué la situation aux habitants : “nous leur avons expliqué notre impuissance et avons confirmé celle-ci par un courrier de trois pages la semaine dernière. Je suis le premier désolé de cette situation”. Et d’ajouter “se tenir à leur disposition pour aller plus loin et les rencontrer à nouveau”.

L’élu s’engage à faire le nécessaire pour “mener une campagne de mesure des ondes dans les meilleurs délais dans ce secteur et au-delà sur l’ensemble de la ville pour disposer d’un état zéro” qui devra servir de “base pour contester tout nouveau projet ou renouvellement de projet d’opérateur téléphonique”. Plus question également de ne pas être au courant de tout projet de ce type. “Je vais solliciter la vigilance de l’ensemble des services pour qu’en aucun cas un tampon de la mairie ne sorte sans mon autorisation”, assure en effet Fabrice Dalino. “Plus qu’une question de fond, puisque juridiquement et techniquement nous ne pouvons rien faire contre un opérateur qui prospecte et s’implante sur un terrain privé, j’en fais une question de principe”, assure-t-il..

Concernant le projet de Free, l’édile compte aborder le sujet lors du prochain conseil municipal qui aura lieu le 31 mai, afin de “dénoncer cette situation et cette incorrection de l’opérateur”, mais également continuer à solliciter l’opérateur.

Source : maville par Ouest France