Attaqué par Free, “Petit Poucet” réclame 20 000 €

Tout commence un an plus tôt, en février 2006, quand Petit Poucet poste sur notre site un commentaire, en réaction à un article sur la guerre engagée par les studios de cinéma contre les newsgroups.

Ancien abonné de Free, l’internaute n’y mâche pas ses mots : sous le titre Free, 1er pirate de France, il affirme que les serveurs de newsgroups du FAI abritent du contenu protégé par les droits d’auteur – logiciels, musique et films -, au vu et au su de tous. Et de s’étonner qu’aucune plainte n’ait déjà été déposée contre le FAI à ce sujet. C’était en effet bien avant la décision de justice qui a contraint Free à fermer 14 de ces fameux newsgroups.

Auditionné le 10 janvier 2008 au Tribunal de grande instance de Paris, l’informaticien ne s’est pas démonté. Il a non seulement tenté de prouver les propos tenus dans le message incriminé, mais il a à son tour accusé Free « d’abus de constitution en partie civile ». A ce titre, il n’hésite pas à lui réclamer 20 000 euros de dommages et intérêts.

Verdict aujourd’hui..

Lire l’intégralité de l’article sur 01net