Android Q pourrait offrir plus de contrôle aux opérateurs

Android Q pourrait offrir plus de contrôle aux opérateurs

 

Avec Android Q, la prochaine évolution majeure de son système d’exploitation pour smartphones et tablettes tactiles, Google pourrait donner davantage de pouvoir aux opérateurs.

Android Q : prochaine version de l’OS mobile de Google

Ayant déjà fait l’objet de fuites, Android Q est la prochaine évolution majeure pour le système d’exploitation mobile de Google. Si la firme de Mountain View s’en tient à son calendrier habituel, elle devrait la présenter en mai prochain, lors de l’événement Google I/O 2019, et lancer la version finale quelques mois plus tard, en commençant par servir ses smartphones Pixel.

Un pouvoir étendu pour les opérateurs mobiles

Si les nouveautés évoquées par une précédente fuite tournent autour d’un thème sombre à l’application étendue, d’une autorisation pour les applications concernant également le fonctionnement en arrière-plan et d’un mode PC équivalent au DeX de Samsung, voici peut-être des nouvelles moins agréables à entendre côté utilisateurs.

Comme le rapporte le site 9To5Google, de récentes modifications opérées dans les versions de développement laissent entendre que les opérateurs se verraient offrir un contrôle étendu concernant le simlockage, avec un intitulé "Carrier restriction enhancements for Android Q". Il s’agit d’améliorer la partie liée aux restrictions opérateur, autrement dit le simlockage. Les changements concerneraient en particulier les smartphones dual-SIM, avec la possibilité de bloquer le second emplacement SIM, si aucune carte SIM approuvée ne se trouve dans le premier. Reste à voir si les opérateurs comptent effectivement en faire usage. Voilà qui devrait en tout cas conforter certains dans l’acquisition d’un smartphone non simlocké.

Source : 9to5Google, Clubic et Presse Citron