Insolite : un éleveur soupçonne une antenne-relais d’avoir causé la mort de 200 000 lapins

À Saint-Longis, à 50 km au nord du Mans, un éleveur de lapins accuse une antenne-relais d’avoir tué 200 000 bêtes depuis 2014.

En l’espace de 4 ans, ce quinquagénaire a assisté à la mort de 200 000 de ses bêtes, pourtant, celles-ci ne présentaient aucun problème d’hygiène, d’alimentation apparent ni de virus particulier. Face à cette hécatombe, la Chambre de l’Agriculture de la Sarthe a fait appel à un spécialiste géobiologue, lequel a rendu un diagnostic tout aussi étrange, rapporte France 3. Selon lui, c’est une antenne relais localisée à 150 mètres de l’élevage qui serait la cause de ces morts en série. Plus précisément, les ondes émises seraient trop importantes, soit d’après les mesures effectuées, 0,6V/m à 0,8V/m, contre 0,5 V/m recommandé en géobiologie.

Cette surexposition peut engendrer "un manque de développement des laperaux, une diminution de l’immunité globale, un affaiblissement énergétique, ou dans le pire des cas, la mort de l’animal", souligne le spécialiste. Pourtant, la dite antenne a été installée en 2004 soit 10 ans avant l’arrivée des premiers symptômes et décès. Le mystère semble donc rester entier. Placé en redressement judiciaire, l’éleveur évalue ses pertes à 700 000 euros.