Commission Européenne : La régie publicitaire de Google passible d’une nouvelle amende

Commission Européenne : La régie publicitaire de Google passible d’une nouvelle amende

 

Depuis quelques mois, Google est dans le collimateur de plusieurs institutions européennes, dont la Commission Européenne qui pourrait lui infliger une nouvelle amende pour "pratiques anticoncurrentielles" avec la régie publicitaire AdSense. 

L’année dernière, Google avait déjà écopé d’une amende record de 4.3 milliards d’euros infligée par la Commission Européenne qui avait jugé la position de ses applications pré-installées sur les terminaux Android anticoncurrentielles. Google avait d’ailleurs répondu à ces accusations en rendant sa suite payante. Et même récemment, la CNIL vient de condamner Google à une amende de 50 millions d’euros. De nouvelles sanctions se profileraient cependant pour la firme de Moutain View en Europe. 

Selon le site d’information Bloomberg données par une source proche du projet, la Commission Européenne aurait cette fois la régie publicitaire AdSense de Google dans son viseur. La régie du géant américain forcerait apparemment le choix de sa plate-forme comme régie exclusive pour les sites internet. Même pour un système comprenant plusieurs régies, Google limiterait le pouvoir de ses concurrents et rendrait les pub de sa régie prioritaires. Une priorité qui fait un argument de poids puisqu’il confère une avance considérable aux publicités de sa régie. 

Toujours d’après les sources de Bloomberg, l’amende pourrait arriver dans quelques semaines, mais Google serait déjà en négociation avec Bruxelles pour régler ce problème avant une exposition au public. Si elle est finalement annoncée, cette amende serait donc la troisième infligée par la Commission Européenne depuis 2016. 

Avec les débats sur les lois européennes de protection de droits d’auteur qui ont causé à Google de lancer une campagne pour protester contre certains articles, il semble définitif que Google n’est pas en odeur de sainteté sur le territoire Européen. 

Source : Bloomberg