Canal+ a proposé à sa maison-mère de racheter Netflix en 2013, en vain

Canal+ a proposé à sa maison-mère de racheter Netflix en 2013, en vain

En 2013, Rodolphe Belmer, alors numéro 2 du groupe Canal+, a proposé à son actionnaire Vivendi de racheter Netflix.

Dans une enquête intitulée « comment Netflix flingue la télé française », l’Obs révèle que durant l’année 2013, Rodolphe Belmer avait un grand projet en tête pour le groupe Canal+. Dans son viseur, le rachat du futur leader incontesté de la SVoD, l’américain Netflix. Après avoir fait valoir ses arguments auprès des administrateurs de Vivendi, ces derniers se sont montré peu convaincus en retoquant « sèchement le dossier ». Lors du Festival de Cannes la même année, le président du groupe Canal+ de l’époque, Bertrand Méheut n’avait pas caché son scepticisme : « Netflix, je n’y crois pas » a-t-il confié avant que Alain Sussfeld et Nonce Paolini, soit le directeur général d’UGC et l’ex-PDG de TF1, estiment que « la SVoD, ça ne marchera jamais, il n’y a pas de marché en France.» 
 
Force est aujourd’hui de constater que les intéressés se sont trompés. Le modèle du mastodonte américain encourage à l’heure actuelle les utilisateurs à consommer et payer pour du contenu, il développe également le marché. En 2013, son chiffre d’affaires global s’élevait à 4,3 milliards de dollars, celui-ci a dépassé en 2017 la barre des 11 milliards de dollars. Son arrivée en France en 2014 a d’ailleurs impacté ses rivaux, notamment CanaPlay, lancée en 2011, lequel a très mal résisté à l’arrivée de la firme de Reed Hastings. Le service SVoD de Canal devrait d’ailleurs tirer sa révérence prochainement, Maxime Saada, président du directoire du groupe, a en effet annoncé jeter l’éponge avec sa plateforme en juillet dernier. Mais celui-ci serait en train de plancher sur l’élaboration d’une offre SVoD en remplacement et faisant la part belle aux séries. En attendant, Netflix compte aujourd’hui plus de 3,5 millions d’abonnés en France et écrase la concurrence. De son côté, le marché de la SVOD a le vent en poupe avec 13,6 millions d’adeptes dans l’hexagone.

 

Source : L’Obs (version papier)