Qualcomm affirme qu’Apple enfreindrait une décision de justice en maintenant la vente de certains terminaux en Chine

Qualcomm affirme qu’Apple enfreindrait une décision de justice en maintenant la vente de certains terminaux en Chine

Apple continue de vendre ses terminaux en Chine malgré une décision de justice à son encontre, sous prétexte que les terminaux concernés tournent sous iOS 12.

Qualcomm a obtenu en début de semaine, une ordonnance provisoire provenant d’un tribunal chinois précisant que les quatre filiales chinoises d’Apple doivent dorénavant stopper de porter atteinte à deux brevets de l’entreprise spécialisée dans la conception de processeurs pour smartphones. Ainsi, les filiales concernées se doivent d’interrompre l’importation et la vente de certains terminaux Apple en Chine.

Les modèles d’iPhone en question sont les iPhone 6s, 6s Plus, iPhone 7, 7 Plus, iPhone 8, 8 Plus ainsi que les iPhone X. Qualcomm s’est empressé de faire remarquer par le biais d’une vidéo, que les terminaux Apple concernés continuent d’être commercialisés en Chine.

D’après les informations de CNBC, Qualcomm attendrait que le tribunal chinois applique l’ordonnance obtenu au préalable par la firme.

La firme de Cupertino avait annoncé lundi que tous ses terminaux seraient toujours disponibles en Chine : « Les efforts de Qualcomm pour interdire nos produits sont un autre geste désespéré de la part d’une entreprise dont les pratiques illégales font l’objet d’une enquête de la part des régulateurs du monde entier. »

Le conflit entre les deux groupes est basé sur l’exploitation de deux brevets de Qualcomm par la firme dirigée par Tim Cook. Le premier brevet est au sujet du redimensionnement photo tandis que l’autre concerne la gestion des applications sur un écran tactile.

Cependant pour la Pomme, seuls les appareils qui disposent d’une version antérieure à iOS 12 sont concernés par l’injonction du tribunal chinois. Apple continue donc à vendre ses terminaux en Chine puisque la plupart d’entre eux tournent désormais sous iOS 12.