Netflix n’a pas eu d’impact sur Canal+ selon Maxime Saada

Netflix n’a pas eu d’impact sur Canal+ selon Maxime Saada

Pour le chef de fil de Canal+, Netflix n’a pas été le fossoyeur de la chaîne cryptée.

Si le groupe Canal continue de perdre des abonnés en France, la chaîne cryptée reprend quant à elle des couleurs. "C’est la première fois depuis 2008 que le parc d’abonnés de la chaîne a une telle croissance", confie le président du directoire de la filiale de Vivendi, dans un entretien accordé à Paris Match (version papier).

Au total, Canal+ a engrangé 227 000 abonnés au cours des 12 derniers mois, mais pas de quoi "crier victoire trop vite" pour Maxime Saada qui estime toutefois être "en train de réussir son pari". Pour redresser la barre, la chaîne a notamment repensé "la notion d’engagement, le prix et le clair". Par ailleurs, le PDG du groupe Canal avance que l’arrivée de Netflix n’a pas eu d’impact sur la mauvaise passe de sa chaîne :"l’avantage de Netflix, c’est qu’il a popularisé un modèle payant (à l’image du nôtre). Mais nos abonnés prennent Netflix en complément de Canal +, donc on n’a pas observé de chute liée à ça… contrairement au lancement de BeIN en 2012, qui avait eu un impact.".

Si le modèle du mastodonte américain encourage aujourd’hui les utilisateurs à consommer et payer pour du contenu, il développe également le marché. Et c’est une bonne nouvelle pour Maxime Saada qui a assuré cette fois dans les lignes de La Tribune le 8 novembre dernier que Netflix est dans son camp tant qu’il n’augmente pas ses prix. Si le leader mondial de la SVOD venait à revoir à la hausse sa grille tarifaire, le patron du groupe devrait alors faire face à un potentiel problème, celui de voir des clients résilier leur abonnement Canal pour aller chez son concurrent. Un risque prix au sérieux dans les rangs du groupe d’autant plus que CanaPlay, lancée en 2011, a très mal résisté à l’arrivée de Netflix en France et devrait tirer sa révérence prochainement, Maxime Saada a en effet annoncé jeter l’éponge avec sa plateforme en juillet dernier.