Google répond aux réglementations européennes en menaçant de fermer Google Actualités

Google répond aux réglementations européennes en menaçant de fermer Google Actualités

Alors que l’Union Européenne projette de renforcer ses positions sur différents aspects des droits d’auteurs sur le net, Google tape du poing sur la table en menaçant de fermer l’un de ses services. 

L’article 11 de ce projet de loi européen consiste notamment à taxer l’utilisation de liens hypertextes dirigeant vers un contenu soumis au droit d’auteur, une mesure que la firme de Mountain View ne voit pas d’un bon oeil puisqu’elle nuirait directement à l’un de ses services : Google Actualités (ou Google News). 

Dans une interview accordée au média américain The Guardian, le vice-président de Google rattaché aux médias Richard Gingras a en effet annoncé que si l’article 11 était appliqué, Google n’aurait pas d’autre choix que de fermer son service en Europe. Cette situation avait déjà eu lieu en Espagne suite à une loi similaire et Google Actualités avait été fermé dans ce pays, rappelle-t-il. 

La fermeture de ce service avait eu comme conséquence une perte importante d’audience pour les médias présents sur le territoire espagnol et on peut imaginer des répercussions similaires pour l’ensemble du territoire européen si l’article 11 passe.

Pour les différents médias en ligne, c’est une menace réelle de perte d’audience et donc de revenus. En effet, la relation entre les auteurs d’articles et le service de la firme de Mountain View était simple : un article était écrit sur un site et Google pouvait le présenter sur la page de Google News en proposant un lien direct vers le site hébergeant le contenu concerné. Ce kiosque virtuel qui liait également les articles de différents organes de presse entre eux selon le thème, permet notamment pour certains articles d’être visibles parmi le flot d’informations colossal qu’engendre le net. 

Une menace pour le géant Google certes, mais pas seulement. En effet, si l’Union Européenne promets de ne viser que les géants du web, l’utilisation de liens hypertextes est souvent nécessaire pour beaucoup de sites plus modestes ou ne fonctionnant que sur la base de dons comme Wikipédia par exemple. Difficile d’imaginer que l’encyclopédie en ligne pourrait supporter la taxation de tous ses liens dirigeant vers les sources de chaque articles posté. 

La suppression d’un relais important comme Google News et la taxation d’une fonctionnalité propre à l’utilisation du web est une menace réelle pour les organes de presse présents sur le réseau. Difficile ensuite de fonctionner sans un système de dons ou d’abonnements obligatoire si la visibilité est réduite et les liens envers les sources d’articles taxés par l’Europe.

Google a donc proféré une menace réelle à l’encontre de l’Union Européenne dans cette déclaration, en annonçant la fermeture de son kiosque à journaux numérique, c’est toute la presse web qu’il prend à parti. 

Source : The Guardian