Retour à trois opérateurs : Orange évoque “une fenêtre de tir au premier semestre 2019”

Retour à trois opérateurs : Orange évoque “une fenêtre de tir au premier semestre 2019”

Consolidation. Un rapprochement dès début 2019, Orange y croît.

A l’heure où Bouygues Telecom reste ouvert à une opportunité même s’il estime tout comme l’Arcep que le marché fonctionne bien à quatre, SFR assure ne pas être vendeur et Free ne compte pas se faire dévorer bien qu’il pourrait jouer un rôle si le régulateur le demandait. De son côté, Orange n’a pas changé son fusil d’épaule, un retour à trois opérateurs est inévitable à moyen terme, selon lui, au vu des investissements à venir sur la fibre et la 5G : ”Je reste convaincu que la taille du marché français et l’importance des investissements à réaliser dans les années qui viennent, pour terminer le déploiement de la fibre optique et préparer la 5G, rendent difficile la viabilité de quatre opérateurs”, a déclaré à ce titre le PDG de l’opérateur historique, Stéphane Richard en juin dernier. 

Dans la même lignée d’idées, le directeur financier d’Orange Ramon Fernandez a de son côté estimé jeudi dernier lors d’une conférence organisée par Morgan Stanley à Barcelone qu’il y “au(rait) une fenêtre de tir au premier semestre 2019” pour un rapprochement, rapporte Reuters. Et d’ajouter : “Nous n’allons prendre la tête d’une initiative car nous sommes trop forts pour le faire. Mais nous pouvons être un facilitateur car nous pensons que cela serait bon pour nous”.

Pour rappel, Martin Bouygues avait lui aussi laissé entendre fin août que si une opération devait voir le jour, ce ne sera pas avant début 2019. La raison, pendant les périodes d’appel d’offres (réattribution des fréquences mobiles), les opérateurs sont dans l’obligation ne pas discuter entre eux "à quelque titre que ce soit". Réponse l’année prochaine.