L’enseigne Happy Cash annonce qu’elle va déposer une plainte contre Free et qu’elle échangera les smartphones bloqués

L’enseigne Happy Cash annonce qu’elle va déposer une plainte contre Free et qu’elle échangera les smartphones bloqués

Univers Freebox vous rapportait dès la semaine dernière l’opération de blocage lancé par Free pour les smartphones loués qui n’ont pas été restitués. Nouvelle étape avec l’enseigne Happy Cash, qui a revendu certains de ces téléphones et qui annonce porter plainte contre Free

Certains abonnés Free Mobile qui avaient choisi la formule de location n’ont en effet pas restitué leur smartphone et n’ont pas payé les frais de non restitution ou même les loyers. Dans ce cas, Free prévenait déjà qu’il pouvait bloquer le téléphone, mais il n’avait jamais mis en place cette solution jusqu’à présent. L’opérateur est donc passé à l’action depuis le 31 octobre et procède à une opération de blocage des smartphones des abonnés qui n’ont pas restitués leurs smartphones.Concrètement, les possesseurs des smartphones concernés n’ont plus de réseau et ce, quel que soit l’opérateur.

L’enseigne Happy Cash a contacté Univers Freebox et a annoncé qu’elle allait déposer "une plainte auprès des services de Police contre Free pour mesure abusive voire frauduleuse". Elle estime que "Free refuse toute transparence et a décidé unilatéralement de rendre inopérants (Black Lister) certains des téléphones qu’il avait couplé à des offres spéciales, lorsque les clients ont cessé le paiement de leur abonnement" et qu’elle n’a "aucune manière de savoir quels téléphones sont concernés car les opérateurs français ne diffusent pas ces informations contrairement à ce qui est en vigueur dans les autres pays européens."

Happy Cash assure être "propriétaire légitime des téléphones qu’il vend. Les produits ont été testés avec professionnalisme et sérieux". Pour autant, en aucun cas les abonnés qui louent un téléphone chez Free ne disposent d’une facture qui prouverait qu’ils sont propriétaires du téléphone. Dans ces conditions, comment Happy Cash a-t-il pu s’assurer que ces smartphones n’étaient pas "volés" ?

Toutefois, la bonne nouvelle pour les personnes impactées, est que "si votre produit, acheté dans votre magasin Happy Cash subit cette mésaventure, nous vous l’échangeons* nous indique l’enseigne